2 min de lecture Crime

Les bébés de Galfingues : La fin du mystère

REPLAY - L’histoire d’un « cold case » vieux de 14 ans qui vient d’être résolu grâce à une enquête de longue haleine...

Jacques Pradel L'heure du crime Jacques Pradel
>
Les bébés de Galfingues Crédit Image : RTL | Crédit Média : Jacques Pradel | Durée : | Date : La page de l'émission
Jacques Pradel
Jacques Pradel

L'édito de Jacques Pradel

C'était l'une des plus anciennes affaires d'infanticides non résolues en France. Le 21 novembre 2003 un homme découvre les corps de quatre bébés dans des sacs poubelles à Galfingue, près de Mulhouse dans le Haut-Rhin. Une cellule dédiée, "Infanticides 68", est immédiatement mise sur pied par la Gendarmerie Nationale. Onze militaires sont mobilisés à plein temps… 

L'enquête

L’ADN de Philippe Gava, l’homme qui a découvert les sacs, est comparé à celui des bébés. Ils ne correspondent pas. La piste est écartée. Des analyses plus poussées sont menées. Elles confirment que les quatre enfants sont issus de la même mère. Et, détail crucial pour les enquêteurs, les cadavres ne sont pas tous dans le même état : les accouchements ont eu lieu entre 1990 et 1995, puis au début des années 2000. Les corps ont été conservés un moment avant d’être abandonnés dans la forêt. Le 4 février 2009, faute d’éléments nouveaux, et malgré un dossier de 5 200 pages, l’enquête est close. Un non-lieu est prononcé.

À lire aussi
Jacques Pradel l'heure du crime
Spéciale Prix du quai des Orfèvres 2019

L'association "Enfance majuscule"

L'association « Enfance majuscule » défend les droits des enfants et s’est constituée partie civile dans cette affaire d’infanticide. C'est grâce à Thierry Moser avocat de cet organisme que l’enquête a été rouverte en 2013 en raison des avancées scientifiques autour de l’ADN. Il estimait que les progrès de la science permettraient d’identifier les parents.

La fin du mystère

C’est une simple querelle de voisinage qui a révélé une concordance entre l’ADN retrouvé sur les bébés et une femme de 53 ans, mariée et mère de 3 enfants aujourd’hui adultes.
Il lui est reproché cinq meurtres de nouveaux-nés, et non pas quatre, car les enquêteurs ont trouvé un cinquième corps au domicile du couple, a précisé le procureur. À chaque fois, elle dit avoir accouché seule à son domicile, sans témoin. Le conjoint est mis hors de cause.


Vous pouvez à tout moment soumettre une affaire à Jacques Pradel. Laissez votre message avec les principales informations nécessaires à l'équipe de l'émission pour programmer, peut-être prochainement, ce fait-divers dans L'Heure du Crime.

Nos invités

Dimitri Ramelow correspondant RTL à Nancy, Lionel Feuerstein à l’époque correspondant grand Est pour Canal + et i-Télé, aujourd’hui chef adjoint du service enquêtes et reportages de la rédaction nationale de France3, Maitre Thierry Moser, partie civile pour l'association "Enfance majuscule", au micro d’Emilien Vinée. 

Lire la suite
Crime Infanticide
Restez informé
Commentaires

Afin d'assurer la sécurité et la qualité de ce site, nous vous demandons de vous identifier pour laisser vos commentaires. Cette inscription sera valable sur le site RTL.fr.

Connectez-vous Inscrivez-vous

500 caractères restants

fermer
Signaler un abus
Signaler le commentaire suivant comme abusif
500 caractères restants
article
7792148192
Les bébés de Galfingues : La fin du mystère
Les bébés de Galfingues : La fin du mystère
REPLAY - L’histoire d’un « cold case » vieux de 14 ans qui vient d’être résolu grâce à une enquête de longue haleine...
https://www.rtl.fr/actu/debats-societe/les-bebes-de-galfingues-la-fin-du-mystere-7792148192
2018-02-07 21:00:00
https://cdn-media.rtl.fr/cache/XVMmn2U-NoepQczLmngsxQ/330v220-2/online/image/2016/1117/7785826300_jacques-pradel-publie-les-grandes-affaires-criminelles-pour-les-nuls.JPG