2 min de lecture L'heure du crime

Jacques Mesrine, le plus célèbre « Ennemi N°1 »

PODCAST - La personnalité fascinante et inquiétante du plus célèbre « Ennemi N°1 » de la fin du XXème siècle : Jacques Mesrine… mort à Patris, le 2 novembre 1979, il y a 40 ans, sous les balles des policiers à la Porte de Clignancourt.

L'Heure du Crime - Pradel L'heure du crime Jacques Pradel iTunes RSS
>
Le plus célèbre « Ennemi N°1 » Crédit Image : AFP | Crédit Média : RTL | Durée : | Date : La page de l'émission
Jacques Pradel
Jacques Pradel et Emilien Vinee

A la Une ce soir Jacques Mesrine ! Ennemi public n°1 dans les années 70, jusqu’à sa mort, à la Toussaint 79, il y a 40 ans ! A cette époque,  Mesrine était en cavale depuis un an et demi, après sa spectaculaire évasion de la prison de la Santé, le 8 mai 1978, en compagnie de son lieutenant François Besse. Depuis, il avait multiplié les défis avec des hold-up, l’attaque du casino de Deauville, des prises d’otage et des enlèvements avec rançon, comme celui de l’industriel Henri Lelièvre et il multipliait aussi des entretiens dans la presse qui ridiculisaient les policiers incapables de mettre fin à son odyssée criminelle. 

En août, il avait tendu un guet-apens à un journaliste de « Minute ». Pour le punir d’un article où celui-ci avait laissé entendre qu’il n’était pas « réglo » avec ses « associés », Mesrine l’avait torturé, et laissé pour mort dans un bois, avec une balle dans la joue…


Ce 2 novembre 1979, en fin de matinée, les hommes du commissaire divisionnaire Lucien Aimé Blanc, chef de l’OCRB (l’office central de répression du banditisme) repèrent la planque de Mesrine, rue Belliard, dans le 18ème arrondissement. Les hommes de l’antigang du commissaire Broussard sont aussi sur place, mais personne ne décide encore d’intervenir car Mesrine était toujours sur ses gardes, et tout le monde avait peur que l’affaire se termine en bain de sang avec des victimes parmi les passants. 

Chacun se souvenait de sa menace devant la cour d’assise, en mai 1977. Il avait interpellé le commissaire Broussard, lors de sa déposition. Il lui avait dit : « La prochaine fois, ça se passera dans la rue et le premier qui tirera aura raison. Nous sommes d’accord Broussard ?»  

À lire aussi
Michel Fourniret, le 30 avril 2008. Michel Fourniret
Michel Fourniret : la baby-sitter disparue en 1993, une nouvelle victime ?

Et puis, vers 15h, Mesrine sort de son immeuble avec sa dernière compagne, Sylvia Jean-Jacquot, ils montent dans sa BMW et se dirigent vers la porte de Clignancourt. Il lui reste à peine un quart d’heure à vivre…


Nos invités

Jean-Marc Simon, biographe, historien, romancier, auteur livre « Mesrine, les sept cercles de la mort » qui vient d’être édité chez Mareuil Editions, à l’occasion du 40ème anniversaire de la mort de Mesrine, L’ancien chef du RAID Jean-Louis Fiamenghi, une nouvelle édition de son livre  de Mémoires, « Dans le secret de l’action" vient de sortir en poche, c'est dans ce livre qu'il révélait avoir fait partie des tireurs qui ont neutralisé Mesrine. 



L'équipe de l'émission vous recommande
Lire la suite
L'heure du crime Crime Mesrine
Restez informé
Commentaires

Afin d'assurer la sécurité et la qualité de ce site, nous vous demandons de vous identifier pour laisser vos commentaires. Cette inscription sera valable sur le site RTL.fr.

Connectez-vous Inscrivez-vous

500 caractères restants

fermer
Signaler un abus
Signaler le commentaire suivant comme abusif
500 caractères restants