1. Accueil
  2. Actu
  3. Société
  4. Le journal de 6h30 : les policiers bientôt invisibles sur les applications GPS
1 min de lecture

Le journal de 6h30 : les policiers bientôt invisibles sur les applications GPS

D’ici la fin de l’année 2018, la présence des policiers et gendarmes sur les applications GPS comme Waze ou Coyote pourra être rendue invisible.

Des gendarmes contrôle l'alcoolémie d'un automobiliste (Illustration)
Des gendarmes contrôle l'alcoolémie d'un automobiliste (Illustration)
Crédit : GUILLAUME SOUVANT / AFP
Le Journal RTL de 6h30 du 11/06/2018 : vers une limitation des signalements de policiers sur Waze et Coyote
00:09:36
Jérôme Florin & Julien Sellier & La rédaction numérique de RTL
Je m'abonne à la newsletter « Infos »

Bientôt des contrôles routiers ni vus ni connus. À trois semaines de l'application des 80 kilomètres / heure sur le réseau secondaire, la sécurité routière continue de chercher des moyens pour réduire le nombre d'accidents. Les utilisateurs des applications comme Waze et Coyote, qui signalent notamment la présence de policiers et gendarmes, sont cette fois visés.

D’ici la fin de l'année 2018, cette présence des forces de l’ordre pourra être rendue invisible. Les contrôles seront donc plus difficiles à éviter. Policiers et gendarmes pourront obliger les opérateurs à rendre inopérants les avertisseurs embarqués dans une zone de contrôle bien définie, sous peine d’amende. Ainsi, lorsque les utilisateurs tenteront de signaler la présence de la maréchaussée, l’information ne s’affichera plus sur les applications.

Cette mesure devrait être utilisée uniquement lors des opérations de contrôles d’alcoolémie et de stupéfiants. En effet la Sécurité routière estime que pour les contrôles de vitesse, les signalements entre automobilistes obligent les conducteurs à ralentir.

À écouter également dans ce journal

- Les agriculteurs ont commencé leurs blocages de raffineries et de dépôts pétroliers, à l'appel de la FNSEA. 14 sites sont visés, dont ceux de Vatry, dans la Marne, de Feyzain dans le Rhône, ou de Gonfreville-l’Orcher, près du Havre.

- Le Sommet du G7 au Canada a viré au fiasco. Les désaccords sur les droits de douane imposés par les États-Unis sont remontés à la surface. Le Président américain a multiplié les tweets rageurs, commenté par les différents leaders européens. "Déprimant", a réagi Angela Merkel. Quant à la France, elle dénonce "l'incohérence de Washington".

- Le 14 décembre dernier, un bus scolaire était percuté par un TER sur un passage à niveau à Millas. La conductrice du bus a été mise en examen. Elle affirme que la barrière était ouverte, mais des témoins affirment le contraire. Des expertises sont toujours en cours et les familles des victimes attendent des réponses.

La rédaction vous recommande
À lire aussi

L’actualit