2 min de lecture SNCF

Le gouvernement a-t-il suffisamment expliqué la réforme de la SNCF ?

RTL MIDI : Le gouvernement a-t-il suffisamment expliqué la réforme de la SNCF ?

Les auditeurs ont la parole - Praud Les auditeurs ont la parole Pascal Praud iTunes RSS
>
Les auditeurs ont la parole du 05 avril 2018 Crédit Image : RTL / Frédéric Bukajlo / SIPA PRESS | Crédit Média : Stéphane Carpentier,Christelle Rebière | Durée : | Date : La page de l'émission
RTL Midi -  Christelle Rebière
Christelle Rebière et AFP

Le premier épisode de la grève contre la réforme de la SNCF, encore très suivie hier par les personnels indispensables à la circulation des trains, s'est achevé ce matin avec le retour progressif à la normale d'un trafic très perturbé pendant deux jours.  

Dans l'après-midi, Matignon a annoncé qu'Edouard Philippe reportait "son déplacement au Mali pour rester ce week-end à Paris", laissant entendre que l'annulation était notamment liée à la grève SNCF.  

La grève doit reprendre dès samedi 20H00, pour deux jours à nouveau, jusqu'à mardi 7H55. 
 
En assemblées générales (AG) mercredi, les cheminots de SUD-Rail, seul syndicat qui avait appelé à une grève illimitée reconductible par 24 heures, ont en effet décidé de ne pas s'y engager dans l'immédiat, "pour ne pas briser l'unité syndicale". 

Mais "SUD-Rail va proposer le vote lundi en AG de motions pour un durcissement du mouvement vu l'urgence du calendrier" parlementaire, a prévenu Erik Meyer, porte-parole de ce syndicat.  

Au deuxième jour du premier épisode de grève de deux jours sur cinq annoncée jusqu'au 28 juin, à l'appel de la CGT, l'Unsa et la CFDT, la participation globale était annoncée en baisse par la direction de la SNCF, avec 29,7% de grévistes "en milieu de matinée" (après 33,9% la veille). 

Mais les trois quarts des conducteurs restaient mobilisés (74% contre 77% mardi) et il y avait davantage de contrôleurs (77% contre 69%) et d'aiguilleurs (46% contre 39%) en grève. 

En conséquence, seul un TGV sur sept et un train régional sur cinq en moyenne, soit sensiblement la même chose que mardi, devaient circuler mercredi. 

Le trafic doit revenir progressivement à la normale aujourd'hui, selon la SNCF. Le trafic TGV est annoncé "quasi normal", trois trains régionaux sur quatre sont prévus et trois Intercités sur cinq. 
                   
Le gouvernement va mener la "transformation" de la SNCF "jusqu'au bout, avec calme et avec une grande détermination", en dépit de la grève, a déclaré son porte-parole Benjamin Griveaux, à l'issue du Conseil des ministres. 

Le président Emmanuel Macron a demandé aux ministres de "continuer à expliquer calmement et posément" cette réforme et à "ne jamais stigmatiser personne", a-t-il ajouté. 

La CGT, qui a publié le mois dernier son propre rapport sur l'avenir du rail, accuse de son côté le gouvernement et la direction de la SNCF d'"enfumage" et de "désinformation". 


Le gouvernement a-t-il suffisamment expliqué la réforme de la SNCF ? RTL vous invite à répondre à la question du jour. 

Le gouvernement a-t-il suffisamment expliqué la réforme de la SNCF ?
Nombre de votes : 5513 *Sondage à valeur non scientifique
La rédaction vous recommande
Lire la suite
SNCF Grève SNCF Guillaume Pépy
Restez informé
Commentaires

Afin d'assurer la sécurité et la qualité de ce site, nous vous demandons de vous identifier pour laisser vos commentaires. Cette inscription sera valable sur le site RTL.fr.

Connectez-vous Inscrivez-vous

500 caractères restants

fermer
Signaler un abus
Signaler le commentaire suivant comme abusif
500 caractères restants