2 min de lecture Union européenne

Le Brexit a déjà coûté 4 milliards d'euros à l'export aux entreprises françaises

ÉDITO - Une étude de l'assureur Crédit Euler Hermès donne de précieuses indications sur la sorti du Royaume-Uni de l'Union européenne. Certaines ne sont pas favorables aux ventes de fabrications "made in France".

Christian Menanteau Eco Menanteau Christian Menanteau
>
Le Brexit a déjà coûté 4 milliards d'euros à l'export aux entreprises françaises Crédit Image : JUSTIN TALLIS / AFP | Crédit Média : RTL | Date :
La page de l'émission
Christian Menanteau
Christian Menanteau et Loïc Farge

Deux ans après ce vote réellement historique, et neuf mois avant le prononcé définitif du divorce, les entreprises françaises ont déjà enregistré un manque à gagner de 4 milliards au Royaume-Uni. Ce pays, qui figurait dans le top 5 de nos exportations, n'est plus une destination à fort potentiel.

Les principales victimes de cette évolution sont portant des secteurs où le "made in France" a retrouvé du tonus ces dernières années : l'automobile, les matériels d'équipement, l'agroalimentaire et la pharmacie.

Le Royaume-Uni est pénalisé par le Brexit, beaucoup plus qu'on ne le soupçonne dans l'Hexagone. Londres est dans un épais brouillard économique et social. Et c'est cette morosité qui affecte nos exportations. D'abord parce que le pays a du mal à encaisser le choc.

À lire aussi
Un drapeau européen (illustration) polémique
PIB : et si les pays européens devenaient des pays en voie de déclin ?

Il n'est pas KO, mais sérieusement groggy : l'activité se contracte, la valeur de la livre recule, les finances publiques souffrent et les Britanniques consomment moins. Cela n'a rien d’abstrait : les ventes dans les magasins alimentaires - un signe qui ne trompe pas - chutent et le retour de l’inflation attaque le pouvoir d'achat.

Ce cycle dépressionnaire a des conséquences sur les entreprises locales dont le nombre de faillites est en hausse de 5%, et donc mécaniquement sur l'emploi.

Le Brexit, c'est perdant-perdant

Dernier symptôme : les géants de l'industrie, majoritairement étrangers (Honda, Nissan, Airbus, IBM ou Siemens), gèlent leurs investissements et mettent leurs projets en sourdine. Pour une économie, la pire des postures : celle qui consiste à ne plus mettre de pièces dans le juke-box. Et quand la musique s'arrête, c'est la fête à la grimace qui pointe.

Finalement, le Brexit c'est perdant-perdant. On en prend simplement toute la dimension aujourd'hui. Les ménages britanniques, aussi résilients soient-ils, sont d'ores et déjà pénalisés. On leur avait, par exemple, promis une rénovation de leur système de santé payé par le Brexit. La réalité c'est qu'il va manquer près de 20 milliards de transferts dans les caisses publiques.

Quant aux Européens continentaux, ils vont payer une facture agroalimentaire, industrielle et de services qui, au moins à court terme, va nous déstabiliser.

Les plus

- Le prélèvement à la source est un risque à 2 milliards sur les recettes de l'État, selon la Cour des comptes.

- Plus de saucisses Jean Caby sur les barbecues d'été : cette charcuterie industrielle centenaire est en liquidation, 232 salariés perdent leur emploi.

La note du jour

13/20 à Bernard Gérard. Le maire de Marcq-en-Barœul (40.000 habitants) a mis en place des stations d'entraide pour petits trajets - ce fameux dernier kilomètre mal desservi par les transports en commun. C'est malin, économique et convivial.

La rédaction vous recommande
Lire la suite
Union européenne Brexit Entreprises
Restez informé
Commentaires

Afin d'assurer la sécurité et la qualité de ce site, nous vous demandons de vous identifier pour laisser vos commentaires. Cette inscription sera valable sur le site RTL.fr.

Connectez-vous Inscrivez-vous

500 caractères restants

fermer
Signaler un abus
Signaler le commentaire suivant comme abusif
500 caractères restants
article
7793901347
Le Brexit a déjà coûté 4 milliards d'euros à l'export aux entreprises françaises
Le Brexit a déjà coûté 4 milliards d'euros à l'export aux entreprises françaises
ÉDITO - Une étude de l'assureur Crédit Euler Hermès donne de précieuses indications sur la sorti du Royaume-Uni de l'Union européenne. Certaines ne sont pas favorables aux ventes de fabrications "made in France".
https://www.rtl.fr/actu/debats-societe/le-brexit-a-deja-coute-4-milliards-d-euros-a-l-export-aux-entreprises-francaises-7793901347
2018-06-28 11:54:00
https://cdn-media.rtl.fr/cache/_Rm2CBohj1agt8UeOwrtXQ/330v220-2/online/image/2016/1002/7785082116_le-royaume-uni-declenchera-la-procedure-du-brexit-avant-fin-mars-2017.jpg