1. Accueil
  2. Actu
  3. Débats et société
  4. Le brevet des collèges est-il devenu une formalité ?

Le brevet des collèges est-il devenu une formalité ?

Avec la réforme engagée sous le nouveau quinquennat, la plupart des candidats ont déjà le nombre de points nécessaires pour obtenir leur diplôme.

Une classe de collège (illustration)
Une classe de collège (illustration)
Crédit : DAMIEN MEYER / AFP
Geoffroy Lang
Journaliste

Près de 800.000 collégiens de troisième passeront en fin de semaine le diplôme national du brevet, dans sa nouvelle formule. Cette année, l’examen a été fortement modifié avec une refonte des épreuves écrites, l’ajout d'une épreuve orale et une redéfinition des compétences évaluées en contrôle continu. Une partie des points a cependant déjà été attribuée, puisque l'évaluation du "socle commun" - 400 points sur les 700 du brevet - s'appuie sur le contrôle continu en cours d'année. 

Conséquence de cette réforme, une bonne partie des élèves sont quasiment assurés de décrocher leur diplôme avant même le début des épreuves écrites. Face à cette situation inédite, plusieurs voix s’élèvent devant la dévaluation du diplôme qui en découle, mais aussi les dérives que cette situation peut engendrer dans la notation des élèves. “Il semble que des principaux de collège, en tout cas en Seine-Saint-Denis, s’autorisent à passer derrière les équipes enseignantes pour revoir à la hausse l’évaluation des compétences”, tonne Frédérique Rolet, du syndicat SNES-FSU, l’organisation majoritaire chez les enseignants, dans les colonnes du Monde.

Ne pas ternir l'image de la réforme du collège

Certains dénoncent même des pressions venues des académies, afin de ne pas écorner l’image de la réforme du collège en affichant des taux de réussite en baisse par rapport à l’année précédente. “On a atteint l’an passé un taux de réussite record au brevet, explique Virgile Farthouat, enseignant syndiqué Sud-Education interrogé par Le Monde, “dans le contexte houleux de la réforme du collège, l’institution ne veut pas donner de signal à la baisse, il lui faut bien gonfler les statistiques”

Créé en 1947, Le brevet, dont l'ancêtre (le BEPC) atteste normalement de la bonne acquisition des connaissances et compétences enseignées au collège. Avec la réforme du collège engagée sous le quinquennat de François Hollande, le socle commun de connaissances évaluées comprend huit composantes, axées sur le français à l'écrit et à l'oral, les mathématiques et les sciences, la formation du citoyen etc. Comme pour le bac, certains s'interrogent sur son utilité - les épreuves écrites ont d'ailleurs été supprimées un temps, au début des années 80 - mais ses défenseurs répliquent qu'il s'agit d'une première expérience de passage d'examens pour les adolescents.

La rédaction vous recommande

Commentaires

Afin d'assurer la sécurité et la qualité de ce site, nous vous demandons de vous identifier pour laisser vos commentaires.
Cette inscription sera valable sur le site RTL.fr.

Signaler un commentaire

En Direct
/