2 min de lecture Polémique

La taxation des GAFA divise toujours l'Europe

ÉDITO - La douche froide pour Bruno Le Maire le week-end dernier à Sophia, en Bulgarie. Le ministre français des Finances pensait convaincre ses voisins européens de taxer les géants d'Internet (Google, Amazon, Facebook, Apple). Il est revenu bredouille.

Christian Menanteau Eco Menanteau Christian Menanteau
>
La taxation des GAFA divise toujours l'Europe Crédit Image : AFP | Crédit Média : Martial You | Durée : | Date : La page de l'émission
Martial You
Martial You et Loïc Farge

Gaffe au GAFA ! C'est même un recul terrible, car la France pensait avoir au moins convaincu son principal allié, l'Allemagne, voire l'Angleterre, de taxer à hauteur de 3% les géants du Net sur le chiffre d'affaires qu'ils réalisent en Europe. Bruno Le Maire pensait même que ça serait réglé l'an prochain et que la taxe pourrait rapporter 5 milliards par an.

Mais le Luxembourg, l'Irlande ou Malte - qui vivent de l'optimisation fiscale de ces géants -, ont fait comprendre à la France qu’il fallait un vote unanime sur les questions fiscales. Emmanuel Macron et Bruno Le Maire seraient donc en voie de "chiraquisation", comme à l'époque de la taxe sur les billets d'avion que nous avions été pratiquement les seuls à appliquer.

La nouveauté, c'est que l'Allemagne semble nous abandonner aussi. Fini l'époque du vieux complice francophile, Wolfgang Schäuble. Berlin a changé de ministre de l'Économie. Le nouveau, Olaf Scholz, préfère qu'on attende une réglementation mondiale sur la taxation des GAFA, qui est annoncée pour 2019/2020.

À lire aussi
Bob Iger à Los Angeles, le 27 septembre 2017 Disney
États-Unis : la rémunération du patron de Disney fait polémique

Si c'est une règle mondiale, c'est mieux ? Non, car ce genre de règle ne voit jamais le jour. L'idée d'une règle mondiale n'est qu'une tartuferie. Il y a l'e-commerce d'Amazon et il y a l'e-pocrisie de l'Europe !

L'Allemagne a peur aujourd'hui d’une guerre commerciale dure avec l'Amérique de Donald Trump. Elle est le plus gros exportateur de la zone et ne veut pas être victime d'une politique qui frapperait directement des multinationales américaines.

Un combat inégal

De toute façon, le combat est très inégal entre les États et ces géants du Net. Apple commence tout juste à payer une amende de 13 milliards à l'Irlande, car la firme avait bénéficié d'une trop grosse ristourne fiscale. Mais jusqu'ici, c'est l'Irlande qui refusait qu'Apple règle l'addition. Un comble !

Il y a l'e-commerce d'Amazon, et il y a l'e-pocrisie de l'Europe !

Martial You
Partager la citation

Ensuite, ces entreprises sont finalement plus riches que les États eux-mêmes. Selon le dernier classement de PwC, Amazon a dépensé 16 milliards de dollars en recherche et développement l'an dernier et a racheté des chaines de magasins physiques. Même chose pour Apple dans l'intelligence artificielle. Google qui a investi 14 milliards en R&D en 2017 dans le domaine de la santé, entre autres.

Rendez-vous compte ! Cet argent provient aussi de l'optimisation fiscale. Mais ces entreprises privées ont aujourd'hui la capacité d’investir plus d'argent que la France, qui cherche à réunir un fond de 10 milliards pour investir dans le digital au cours des prochaines années. 

Le plus

Le président du Vénézuela vient de quasiment doubler le salaire minimum. Mais cela permet à peine de payer 2 kilos de poulet. C'est la baisse des cours du pétrole, ces dernières années, qui a plongé le pays dans cette situation.

La rédaction vous recommande
Lire la suite
Polémique Google Amazon
Restez informé
Commentaires

Afin d'assurer la sécurité et la qualité de ce site, nous vous demandons de vous identifier pour laisser vos commentaires. Cette inscription sera valable sur le site RTL.fr.

Connectez-vous Inscrivez-vous

500 caractères restants

fermer
Signaler un abus
Signaler le commentaire suivant comme abusif
500 caractères restants
article
7793224693
La taxation des GAFA divise toujours l'Europe
La taxation des GAFA divise toujours l'Europe
ÉDITO - La douche froide pour Bruno Le Maire le week-end dernier à Sophia, en Bulgarie. Le ministre français des Finances pensait convaincre ses voisins européens de taxer les géants d'Internet (Google, Amazon, Facebook, Apple). Il est revenu bredouille.
https://www.rtl.fr/actu/debats-societe/la-taxation-des-gafa-divise-toujours-l-europe-7793224693
2018-05-01 10:18:00
https://cdn-media.rtl.fr/cache/_zBBbzv7pll-IZZgw_Fg0Q/330v220-2/online/image/2018/0205/7792131650_les-logos-des-gafa-acronyme-de-google-apple-facebook-et-amazon.jpg