1 min de lecture Société

La surveillance des plages, un dispositif coûteux mais indispensable

La journée nationale du sauvetage en mer se tient ce samedi 23 juin, alors que les dispositifs de surveillance des côtes françaises s'organisent en vue de l'été et des vacances.

3 minutes pour comprendre - 3 minutes pour comprendre La rédaction de RTL iTunes RSS
>
La surveillance des plages, un dispositif coûteux mais indispensable Crédit Image : JEAN-PIERRE MULLER / AFP | Crédit Média : La rédaction de RTL | Durée : | Date : La page de l'émission
Denis Granjou et La rédaction numérique de RTL

Ce samedi 23 juin marque la journée nationale du sauvetage en mer. Avec le retour des beaux jours, à une semaine du grand rush estival et l'arrivée des vacanciers, le dispositif de surveillance est mis en place le long des côtes et notamment sur les plages de Nouvelle-Aquitaine, où les maîtres-nageurs sauveteurs sont à pied d'œuvre depuis plusieurs semaines.

Dans les Landes, ils sont 371 maîtres-nageurs sauveteurs civils. "Ce sont des hommes et des femmes d'abord passionnés par ce qu'ils font, soit étudiants, soit ils travaillent l'hiver à la montagne ou en piscine. Ils n'ont qu'une hâte : surveiller les plages et lacs landais pendant la saison", témoigne Stéphanie Barnex, en charge du recrutement des secouristes au niveau du département. "Il y a une bonne complémentarité entre les maîtres-nageurs sauveteurs civils et CRS."

Dans la totalité du département des Landes, une quarantaine de postes de secours sont déployés. Un dispositif qui coûte très cher et qui est critiqué au niveau politique, notamment par Laurent Peyrondet, le maire de Lacanau : "C'est plus d'un million d'euros, la surveillance des plages", regrette l'édile. Il voudrait un financement venant des instances supérieures. "Il faut une prise de conscience au niveau de la région, le département et peut-être au niveau de la métropole bordelaise."

La rédaction vous recommande
Lire la suite
Société Sécurité Vacances
Restez informé
Commentaires

Afin d'assurer la sécurité et la qualité de ce site, nous vous demandons de vous identifier pour laisser vos commentaires. Cette inscription sera valable sur le site RTL.fr.

Connectez-vous Inscrivez-vous

500 caractères restants

fermer
Signaler un abus
Signaler le commentaire suivant comme abusif
500 caractères restants