1. Accueil
  2. Actu
  3. Société
  4. La SNCF peut-elle vraiment se priver d'un grand "big bang" ?
1 min de lecture

La SNCF peut-elle vraiment se priver d'un grand "big bang" ?

INVITÉ RTL - Pour le député La République En Marche de Haute-Vienne Jean-Baptiste Djebbari, futur rapporteur de la loi ferroviaire, la réforme de la SNCF "est nécessaire pour les usagers et les cheminots eux-mêmes".

SNCF (illustration)
SNCF (illustration)
Crédit : LOIC VENANCE / AFP
La SNCF peut-elle vraiment se priver d'un grand "big bang" ?
06:45
La SNCF peut-elle vraiment se priver d'un grand "big bang" ?
06:43
Yves Calvi & Loïc Farge

Ce sont donc des ordonnances qui fixeront le cap de la SNCF. La ministre des Transports Elisabeth Borne a présenté mercredi 14 mars la loi d'habilitation qui mènera à la réforme du secteur ferroviaire.

En quoi cette réforme, annoncée comme un "big bang", est-elle réellement nécessaire à l'entreprise ? "Le système ferroviaire - et la SNCF en son sein - fait face aujourd'hui à une triple impasse", a expliqué mercredi 14 mars sur RTL le député REM Jean-Baptiste Djebbari, qui sera le rapporteur de ladite loi.

L'élu de Haute-Vienne cite successivement "l'impasse sur la vétusté du réseau" (il rappelle que "l'âge moyen est de trente ans, contre dix-sept ans en Allemagne"), "l'impasse sur son coût" (14 milliards de concours publics, 3 milliards de déficits par an et 50 milliards au total, "ce qui n'est plus soutenable") et "l'impasse sur la qualité de service" (des retards et des annulations "bien visualisés au quotidien par les 4 millions d'usagers").

La rédaction vous recommande

Certains jugent la méthode brutale ? "Le statu quo n'est pas tout à fait possible", a rétorqué Jean-Baptiste Djebbari, qui invite à "aller vite". Il a tenu à préciser que les ordonnances "ne préemptent pas ou n'empêchent pas le travail parlementaire, ni la concertation".

À lire aussi

Il assure qu'en l'état "la SNCF ne prévoit aucune suppression de petites lignes", tout en invitant à "inverser" la logique de réflexion sur le sujet. Devant le risque d'une forte mobilisation sociale des syndicats de la SNCF - qui menacent d'une grève dure, il martèle que "la réforme est nécessaire pour les usagers et les cheminots eux-mêmes".

La rédaction vous recommande

Commentaires

Afin d'assurer la sécurité et la qualité de ce site, nous vous demandons de vous identifier pour laisser vos commentaires.
Cette inscription sera valable sur le site RTL.fr.

Signaler un commentaire

En Direct
/