1 min de lecture Divertissement

Vendredi 22 novembre : Le fantôme d'Heilbronn

Le 25 avril 2007, à Heilbronn en Allemagne, deux jeunes policiers sont victimes d'une attaque surprise dans leur voiture. Une authentique exécution, sans mobile apparent. La policière décède sur le coup. Son collègue, atteint d'une balle dans la tête, plonge dans le coma pendant trois semaines. A son réveil, il ne garde aucun souvenir des événements.

Sur les traces du Fantôme d'Heilbronn
Sur les traces du Fantôme d'Heilbronn


Bonjour à tous !

C’est une affaire hors norme ! De 1993 à 2009, on a retrouvé, sur différentes scènes de crimes à travers l’Europe, une empreinte féminine ADN inconnue, qui semblait être la « signature » d’une tueuse en série particulièrement douée pour échapper aux enquêteurs.
 
Tenus en échec pendant toutes ces années, les policiers allemands lui avaient donné un nom : «  Le fantôme ». Un fantôme qui a même fait un détour par la France, en 2004 !
 
Au cours des 16 années de traque, 24.000 pistes ont été explorées, sans succès. Plusieurs centaines de femmes ayant eu affaire à la justice ont fait l’objet de tests ADN qui se sont tous révélés négatifs.
 
Il a fallu attendre le 26 mars 2009 pour que la vérité éclate enfin. Et c’est alors qu’on a compris que les meilleurs limiers européens avaient vraiment pourchassé un fantôme !



Jacques Pradel

Un peu d'ADN pour identifier le fantôme
Un peu d'ADN pour identifier le fantôme


L'ADN prélevé sur les lieux est bien connu des services de police. C'est celui d'une femme sans visage, une tueuse en série pourchassée depuis 16 ans sans succès en Allemagne, en Autriche, en France et en Europe de l'Est. Jusqu'en 2009, son empreinte génétique a été relevée sur 40 lieux différents, au cours de meurtres, agressions, cambriolages...

La police allemande en pleine traque du mystérieux assassin
La police allemande en pleine traque du mystérieux assassin

Les témoignages sont contradictoires, rien ne concorde, la police piétine. Les médias s'emparent de l'affaire. Celle que l'on surnomme désormais "le Fantôme de Heilbronn" devient l'Ennemi public numéro 1. La seule certitude de la police concernant cette femme qui mobilise 30 enquêteurs et les services d'Interpol : son ADN.

À lire aussi
Une orque attaque un requin La Curiosité Est Un Vilain Défaut
Les orques : rois des océans ou baleines tueuses ?
Michel Ferracci-Porri
Michel Ferracci-Porri

Invité : Michel Ferracci-Porri a enquêté pendant 18 mois en France et en Allemagne, et a eu accès à de nombreuses archives, en relation avec la Section Spéciale de la police criminelle allemande. Auteur du livre « Le fantôme d’Heilbronn » (Editions Normant). Yvan Malgorn, ancien Chef de la Division Identification Humaine de l'IRCGN.

Le livre de Ferracci-Porri
Le livre de Ferracci-Porri
Lire la suite
Divertissement
Restez informé
Commentaires

Afin d'assurer la sécurité et la qualité de ce site, nous vous demandons de vous identifier pour laisser vos commentaires. Cette inscription sera valable sur le site RTL.fr.

Connectez-vous Inscrivez-vous

500 caractères restants

fermer
Signaler un abus
Signaler le commentaire suivant comme abusif
500 caractères restants
article
7771230770
Vendredi 22 novembre : Le fantôme d'Heilbronn
Vendredi 22 novembre : Le fantôme d'Heilbronn
Le 25 avril 2007, à Heilbronn en Allemagne, deux jeunes policiers sont victimes d'une attaque surprise dans leur voiture. Une authentique exécution, sans mobile apparent. La policière décède sur le coup. Son collègue, atteint d'une balle dans la tête, plonge dans le coma pendant trois semaines. A son réveil, il ne garde aucun souvenir des événements.
https://www.rtl.fr/actu/debats-societe/l-heure-du-crime-vendredi-22-novembre-le-fantome-d-heilbronn-7771230770
2013-11-15 18:23:00
https://cdn-media.rtl.fr/cache/MRpJAP6SfIImj2DOaVkk6g/330v220-2/online/image/2013/1121/7767107784_sur-les-traces-du-fantome-d-heilbronn.jpg