1 min de lecture Divertissement

Mercredi 13 février : L'affaire Habib Grimzi / le drame du Bordeaux-Vintimille.

Dans la nuit du 14 novembre 1983, un jeune Algérien est massacré et jeté hors du train Bordeaux-Vintimille par trois aspirants légionnaires.

train de nuit
train de nuit

Edito-de-Jacques-Pradel redux

Bonjour à tous ! À la Une de l’Heure du Crime, un drame de la bêtise et du racisme ordinaires. Une tuerie d’une sauvagerie inouïe, qui s’est déroulée à bord du train Bordeaux-Vintimille, dans la nuit du 13 au 14 novembre 1983.

Ce soir-là, la victime, un jeune algérien d’Oran, venait de passer quelques jours en France chez une amie. Il devait rejoindre Marseille pour regagner son pays par bateau.

Pour son malheur, il a trouvé sur sa route trois candidats à la Légion étrangère, ivres-morts, qui l’ont littéralement lynché et poignardé avant de le jeter hors du train qui roulait à pleine vitesse….

Mon invité, Jean-Baptiste Harang, était à l’époque correspondant régional du journal Libération à Toulouse. Il a couvert l’affaire puis les deux procès des meurtriers à l’époque.

30 ans plus tard, il est toujours hanté par cette histoire qu’il raconte dans un livre exceptionnel qui vient de paraître.


Jacques Pradel



Habib Grimzi
Photo de la carte d'identité de la victime, Habib Grimzi.


Livre de Harang

Invités : Jean-Baptiste Harang, alors correspondant local pour le quotidien Libération, a suivi l'affaire. Il vient de lui consacrer un court récit. Il y détaille notamment la terrible passivité des passagers et l'incapacité générale d'empêcher le drame, malgré l'intervention des contrôleurs. Paul Lefèvre, journaliste, co-animateur de l’émission « Enquêtes criminelles » sur W9.

Lire la suite
Divertissement
Restez informé
Commentaires

Afin d'assurer la sécurité et la qualité de ce site, nous vous demandons de vous identifier pour laisser vos commentaires. Cette inscription sera valable sur le site RTL.fr.

Connectez-vous Inscrivez-vous

500 caractères restants

fermer
Signaler un abus
Signaler le commentaire suivant comme abusif
500 caractères restants