1 min de lecture Divertissement

Mardi 4 juin : L'affaire Luc Tangorre.

Luc Tangorre a été condamné par une Cour d'Assises à deux reprises à neuf ans d'intervalle pour viols et agressions sexuelles.

Tangorre n°5 sur l'identification policière
Tangorre n°5 sur l'identification policière

L'édito de Jacques Pradel

Bonjour à tous ! A la Une aujourd’hui, une affaire qui a fait à deux reprises les grands titres de l’actualité criminelle au milieu des  années 80.

C’est l’affaire Luc Tangorre, surnommé par la presse « le violeur des quartiers sud de Marseille ». Condamné à 15 ans pour une dizaine de viols et agressions sexuelles, il continuera à clamer son innocence. Un comité de soutien se constitue, une campagne de presse de grande ampleur se développe. On parle d’ « affaire Dreyfus de monsieur tout le monde ». On crie à l’erreur judiciaire et à la partialité de la justice…

Mis en liberté conditionnelle quelques années plus tard, après une grâce partielle du Pdt de la République François Mitterand, Luc Tangorre sera arrêté à nouveau quelques mois plus tard, et jugé pour une deuxième affaire : le viol de deux jeunes étudiantes américaines qui l’ont formellement reconnu.

Nous revenons sur ce dossier passionnant avec M° Jean-Louis Pelletier qui fut, avec Paul Lombard, avocat de Luc Tangorre, et deux journalistes qui ont couvert l’affaire à l’époque : Jean-Claude Larrivoire, ancien d’RTL, et José d’Arrigo, ancien grand reporter au Méridional.


Jacques Pradel



Tangorre
Luc Tangorre

La première fois, c'était en 1983, pour une série de viols à Marseille. Tout l'accusait à l'époque : la ressemblance avec le portrait-robot, la perquisition à son domicile et, surtout, les témoignages des victimes, qui le reconnurent formellement. Au procès en mai 1983, Tangorre est condamné à quinze ans de réclusion criminelle pour quatre viols et sept agressions sexuelles.

Maître Jean-Louis Pelletier
Maître Pelletier

En février 1988, il obtient une grâce présidentielle. Mais seulement quatre mois après sa libération, Luc Tangorre est de nouveau arrêté pour le viol de deux étudiantes américaines. Ses avocats, maîtres Pelletier, Vidal-Naquet et Lombard assisteront, impuissants, à sa condamnation à 18 ans de prison en février 1992.

José d'Arrigo
José d'Arrigo

Invités : José d’Arrigo, ancien grand reporter au Méridional et correspondant du Figaro, du Dauphiné et de France Soir dans la cité phocéenne, Jean-Louis Pelletier, avocat de Luc Tangorre.

Lire la suite
Divertissement
Restez informé
Commentaires

Afin d'assurer la sécurité et la qualité de ce site, nous vous demandons de vous identifier pour laisser vos commentaires. Cette inscription sera valable sur le site RTL.fr.

Connectez-vous Inscrivez-vous

500 caractères restants

fermer
Signaler un abus
Signaler le commentaire suivant comme abusif
500 caractères restants
article
7771230849
Mardi 4 juin : L'affaire Luc Tangorre.
Mardi 4 juin : L'affaire Luc Tangorre.
Luc Tangorre a été condamné par une Cour d'Assises à deux reprises à neuf ans d'intervalle pour viols et agressions sexuelles.
https://www.rtl.fr/actu/debats-societe/l-heure-du-crime-mardi-4-juin-l-affaire-luc-tangorre-7771230849
2013-05-31 10:20:00
https://cdn-media.rtl.fr/cache/J7nMFIUG5n0E0JZLQaTMPg/330v220-2/online/image/2013/0531/7761888761_tangorre-n-5-sur-l-identification-policiere.jpeg