1 min de lecture Taxe carbone

L'Elysée recadre Chantal Jouanno sur la taxe carbone

"Je ne céderai pas à la petite musique qui vient dire que l'écologie, 'ça commence à bien faire'", avait-elle déclaré jeudi, après l'annonce du report sine die de la taxe carbone. Selon une information du Point.fr - confirmée à RTL par l'Elysée -, Chatal Jouanno a été vertement mise en garde jeudi soir par l'Elysée, pour avoir critiqué la décision de Nicolas Sarkozy sur cette taxe verte. La secrétaire d'Etat à l'Ecologie a présenté ses excuses à Claude Guéant et a promis de mettre une sourdine à ses critiques.

Marie-Bénédicte Allaire
Marie-Bénédicte Allaire et La rédaction de RTL

Lire l'article sur le site du Point.fr

"Je n'ai pas apprécié ses propos", a dit le Président Sarkozy vendredi midi lors d'une conférence de presse à Bruxelles. "Les ministres n'ont pas à être désespérés, ils ont à faire leur travail. Il y a une stratégie qui a été fixée par François Fillon et par moi-même, que chacun s'y tienne", a-t-il ajouté.

Chantal Jouanno s'était déclarée "désespérée" après l'annonce par le Premier ministre François Fillon d'un report sine die de la mise en place d'une taxe carbone, prévue le 1er juillet prochain, dans la foulée de la débâcle de la droite aux élections régionales. Dans un entretien jeudi à "Libération", elle avait également estimé que "c'est le Medef qui a planté la taxe carbone".

Ecouter aussi :

- Selon Nicolas Sarkozy, Bruxelles proposera une taxe carbone en juin
- François Fillon renvoie la taxe carbone aux calendes grecques
- Taxe carbone - Chantal Jouanno sur RTL : "Non, je ne vais pas démissionner"

Lire la suite
Taxe carbone Gouvernement Environnement
Restez informé
Commentaires

Afin d'assurer la sécurité et la qualité de ce site, nous vous demandons de vous identifier pour laisser vos commentaires. Cette inscription sera valable sur le site RTL.fr.

Connectez-vous Inscrivez-vous

500 caractères restants

fermer
Signaler un abus
Signaler le commentaire suivant comme abusif
500 caractères restants