3 min de lecture Crime

L’affaire Légeret

REPLAY - Après deux procès en 2008 et 2010 le vaudois François Légeret a été condamné à la prison à vie pour avoir tué le 24 décembre 2005 à Vevey sa mère adoptive Ruth, l’amie de cette dernière Marina Studer, ainsi que sa propre sœur ainée Marie-José.

Jacques Pradel L'heure du crime Jacques Pradel iTunes RSS
>
L'affaire Légeret Crédit Image : Elodie Grégoire | Crédit Média : Jacques Pradel | Durée : | Date : La page de l'émission
Jacques Pradel
Jacques Pradel et Charlotte Meritan

L'édito de Jacques Pradel

A la Une de l’heure du crime, l’enquête d’un journaliste Suisse, qui remet en question la culpabilité d’un homme, condamné à perpétuité pour un triple meurtre, commis à Vevey, vers la fin de l’année 2005.

Cet homme s’appelle François Légeret. Il a été condamné par deux fois, en 2009 et 2010 par la justice Suisse, pour avoir tué au cours d’une altercation familiale, deux octogénaires, sa mère adoptive, et une amie de celle-ci, invitée pour les fêtes de fin d’année, ainsi que sa demi-sœur, âgée de 56 ans, dont le corps n’a jamais été retrouvé !

À lire aussi
Henri-Désiré Landru, dit "le Barbe-Bleue de Gambais", lors de son procès en novembre 1921 l'heure du crime
Landru : La nouvelle enquête

L’affaire Légeret est une des plus médiatisée des dix dernières années en Suisse. Le mercredi 4 janvier 2006, vers 11h du matin, un jardinier et un agent de sécurité, alertés par les aboiements d’un chien, découvraient dans une villa cossue de Vevey, le corps des deux octogénaires, au pied d’un escalier intérieur. On retrouvera dans la main de Ruth Légeret, une poignée de cheveux, appartenant à sa fille, Marie-Josée, mais celle-ci a disparu.

L’enquête, qui a exclu la possibilité d’un accident, supposera que le drame a eu lieu le 24 décembre 2005, à la mi-journée. Heure pour laquelle, François Légeret n’a pas d’alibi ! Mon invité, le journaliste d’investigation Jacques Secrétan, a retrouvé la preuve que deux des trois victimes étaient pourtant bien vivantes vers 18h, ce qui change tout ! On vous en dit plus dans un instant…

François Légeret est-il l'auteur du triple crime de Vevey ?

Après deux procès en 2008 et 2010 le vaudois François Legeret a été condamné à la prison à vie pour avoir tué le 24 décembre 2005 à Vevey sa mère adoptive Ruth, l’amie de cette dernière Marina Studer, ainsi que sa propre sœur ainée Marie-José dont le corps n’a pas été retrouvé à ce jour. 

François Legeret n’a jamais cessé de clamer son innocence. Le journaliste d’investigation Jacques Secretan a mené l’enquête et dénonce une erreur judiciaire. Il affirme avoir découvert des faits nouveaux qui démontrent que François Legeret ne peut être l’auteur du triple crime de Vevey.  

A propos du livre "L'affaire Légeret. Un assassin imaginaire"

Connu comme "l’affaire Légeret", le drame survenu aux environs de Noël 2005 à Vevey est resté dans les mémoires¿: Ruth Légeret et Marina Studer, deux octogénaires, ont été retrouvées mortes au bas d’un escalier, plusieurs jours après leur décès. D’origine indienne, François Légeret a été considéré comme le meurtrier de sa mère adoptive et l’assassin de son amie. En outre, sa sœur adoptive ayant disparu mystérieusement, les tribunaux l’ont aussi condamné pour l’assassinat supposé de celle-ci.

Aucune preuve matérielle n’a jamais été produite contre François Légeret et il a toujours clamé son innocence. L’enquête de police ayant établi l’heure du crime aux environs de midi, le samedi 24 décembre 2005, un second procès a vu une boulangère affirmer avoir servi deux des victimes ce jour-là en fin d’après-midi. Six ans plus tard, en 2016, le fils de la boulangère est en mesure de confirmer que sa mère n’a pas pu confondre la veille et l’avant-veille de Noël. Du coup, l’erreur judiciaire se fait jour… et le doute plane sur l’origine et les causes du drame. Avec à la clé une certitude¿: plus rien ne tient désormais, dans la théorie qui a fait de François Légeret un assassin.

L'affaire Légeret un assassin imaginaire
L'affaire Légeret un assassin imaginaire

Nos invités

Jacques Secretan, journaliste d’investigation, auteur du livre L'affaire Légeret. Un assassin imaginaire (éditions Mon Village) ; Kathrin Gruber, avocate de François Legeret ; Marlene Curtet, amie de François Legeret.

Vous pouvez à tout moment soumettre une affaire à Jacques Pradel. Laissez votre message avec les principales informations nécessaires à l'équipe de l'émission pour programmer, peut-être prochainement, ce fait-divers dans L'Heure du Crime.

L'équipe de l'émission vous recommande
Lire la suite
Crime Meurtre Erreur judiciaire
Restez informé
Commentaires

Afin d'assurer la sécurité et la qualité de ce site, nous vous demandons de vous identifier pour laisser vos commentaires. Cette inscription sera valable sur le site RTL.fr.

Connectez-vous Inscrivez-vous

500 caractères restants

fermer
Signaler un abus
Signaler le commentaire suivant comme abusif
500 caractères restants
article
7783361031
L’affaire Légeret
L’affaire Légeret
REPLAY - Après deux procès en 2008 et 2010 le vaudois François Légeret a été condamné à la prison à vie pour avoir tué le 24 décembre 2005 à Vevey sa mère adoptive Ruth, l’amie de cette dernière Marina Studer, ainsi que sa propre sœur ainée Marie-José.
https://www.rtl.fr/actu/debats-societe/l-affaire-legeret-7783361031
2016-05-24 10:58:00
https://cdn-media.rtl.fr/cache/-Rm8YF3VsXfwoFOGXSCAXw/330v220-2/online/image/2014/0422/7771347345_jacques-pradel.jpg