2 min de lecture Crime

L'affaire du crash de la Germanwings

REPLAY - Le 24 mars 2015, Andreas Lubitz, 28 ans, copilote pour la compagnie aérienne allemande Germanwings, précipite son appareil contre la montagne, dans les Alpes françaises tuant, avec lui 149 passagers et membres d’équipage.

L'Heure du Crime - Pradel L'heure du crime Jacques Pradel iTunes RSS
>
L'affaire du crash de la Germanwings Crédit Image : FOTO TEAM MUELLER / AFP | Crédit Média : Jacques Pradel | Durée : | Date : La page de l'émission
Jacques Pradel
Jacques Pradel et Charlotte Meritan

Vous pouvez à tout moment soumettre une affaire à Jacques Pradel. Laissez votre message avec les principales informations nécessaires à l'équipe de l'émission pour programmer, peut-être prochainement, ce fait-divers dans L'Heure du Crime.

L'édito de Jacques Pradel

A la Une de l’heure du crime, les nouvelles révélations de l’enquête sur le copilote de la Germanwings à l’origine du crash de mars dernier…

C’était le 24 mars 2015. Ce jour-là, à 9h29, Andreas Lubitz, copilote du vol Barcelone-Düsseldorf de la compagnie allemande Germanwings, précipitait volontairement son Airbus sur un sommet des Alpes françaises, entraînant dans la mort les 149 autres passagers et membres de l’équipage.

Après 10 mois d’investigation, les enquêteurs ont acquis la certitude que le jeune pilote présentait bien des signes de psychose, ce que confirment les derniers échanges de mail avec ses médecins.

À lire aussi
Interview de Danielle et Pierre Le Guennec par Nicolas Jacquart pour Le Parisien l'heure du crime
Le garage d'un couple de retraité abritait 60 millions d'euros d’œuvres de Pablo Picasso

A cette occasion, nous faisons le point sur ce drame avec Pierre Julien, le spécialiste aéronautique d’RTL, et nous verrons ensemble ce qui a changé depuis mars dernier, et comment on pourrait éviter un nouveau drame, avec les éclairages de nos invités : Yves Deshayes, commandant de bord A320, vice-président du SNPL (Syndicat National des Pilotes de Lignes), le Dr Alain Martin Saint Laurent, vice-président du Conseil médical de l'aéronautique civile, et Daniel Zagury, expert psychiatre auprès de la cour d’appel de Paris.

Le crash-suicide d'un pilote

Le 24 mars 2015, peu avant 11 heures, un airbus A320 de la compagnie allemande Germanwings, qui faisait la liaison entre Barcelone et Dusseldorf, disparaît des radars. Les premiers débris de l'avion sont repérés quelques minutes plus tard seulement : l'avion s'est crashé dans la région de Barcelonnette, dans les Alpes-de-Haute-Provence. 

A320 de la Germanwings : des enquêteurs sur les lieux du crash le 26 mars 2015
A320 de la Germanwings : des enquêteurs sur les lieux du crash le 26 mars 2015 Crédit : ANNE-CHRISTINE POUJOULAT / AFP

Les secours sont envoyés sur place très rapidement, mais le relief difficile - la région est montagneuse - rend l'accès au lieu du crash compliqué. Depuis Seyne les Alpes, les hélicoptères se relaient pour tenter de repérer d'éventuels survivants, en vain. Les 150 passagers et membres d'équipage sont décédés dans l'accident. 

Les premières hypothèses envisagées pour expliquer le crash sont multiples : on pense d'abord à un problème mécanique, peut-être une erreur de pilotage. Les mauvaises conditions météorologiques sont rapidement écartées : le temps était clair ce jour-là. Dernière piste évoquée, celle de l'attentat terroriste.

Mais l'analyse d'une des deux boites noires d'abord retrouvée conclut à une tout autre explication : c'est le co-pilote de l'avion qui aurait précipité l'Airbus vers le sol, causant le crash et la mort de l'ensemble des passagers. L'hypothèse se confirme peu à peu, lorsque l'on apprend qu'Andras Lubitz, 28 ans, avait souffert de grave dépression en 2009. A son domicile, les enquêteurs retrouvent des ordonnances déchirées, et un arrêt de travail daté du jour du drame. Les révélations de sa petite amie et de ses médecins depuis, qui décrivent un homme aux tendances suicidaires lourdes et aux troubles psychologiques graves, n'ont fait que corroborer la thèse du suicide. 

Le copilote de l'A320 de Germanwings, Andreas Lubitz.
Le copilote de l'A320 de Germanwings, Andreas Lubitz. Crédit : OFF / AFP

Nos invités

Pierre Julien, journaliste RTL ; Yves Deshayes, commandant de bord A320, vice-président du SNPL (Syndicat National des Pilotes de Lignes) ; Dr Alain Martin Saint Laurent, vice-président du Conseil médical de l'aéronautique civile ; Daniel Zagury, expert psychiatre auprès de la cour d’appel de Paris.

L'équipe de l'émission vous recommande
Lire la suite
Crime Crash A320 Germanwings Crash
Restez informé
Commentaires

Afin d'assurer la sécurité et la qualité de ce site, nous vous demandons de vous identifier pour laisser vos commentaires. Cette inscription sera valable sur le site RTL.fr.

Connectez-vous Inscrivez-vous

500 caractères restants

fermer
Signaler un abus
Signaler le commentaire suivant comme abusif
500 caractères restants