3 min de lecture Crime

L’affaire de Montigny-lès-Metz

REPLAY - Trente ans après le meurtre en 1986 de deux garçons de 8 ans Alexandre et Cyril à Montigny-lès-Metz, deux juges d’instruction ont décidé mercredi 20 avril de renvoyer Henri Leclaire devant les assises avec Francis Heaulme.

Jacques Pradel L'heure du crime Jacques Pradel iTunes RSS
>
L'affaire de Montigny-lès-Metz Crédit Image : JEAN-CHRISTOPHE VERHAEGEN / AFP | Crédit Média : Jacques Pradel | Durée : | Date : La page de l'émission
Jacques Pradel
Jacques Pradel et Charlotte Meritan

L'édito de Jacques Pradel

A la Une de l’heure du crime, le dernier rebondissement judiciaire dans l’affaire de Montigny-lès-Metz : La justice vient de renvoyer devant les assises Henri Leclaire, qui avait été le premier à avouer le double-crime en 1986, avant de se rétracter…

On ne compte plus les coups de théâtre dans cette affaire où deux enfants de 8 ans, Cyril Beining et Alexandre Bekrich, ont trouvé la mort le dimanche 28 septembre 1986, au bout d’une simple ballade en vélo. On avait retrouvé leurs corps en fin d’après-midi, le crâne fracassé à coup de pierres sur un talus proche de la voie ferrée.

À lire aussi
Jacques Pradel l'heure du crime
Spéciale crimes en Provence

Dans cette affaire, Patrick Dils a finalement été innocenté en 2002, après 15 ans de prison. Le tueur en série Francis Heaulme, entendu alors comme simple témoin avait dit avoir vu ce dimanche-là Henri Leclaire descendre en courant du talus, son tee-shirt tâché de sang. Puis en 2014, au début du procès de Francis Heaulme, deux témoins surprises avaient renouvelé des accusations contre Henri Leclaire qui avait, comme vous l’avez rappelé, avoué le double meurtre en 1986, avant de se rétracter.

Avec mes invités, nous revenons sur l’implication de cet ancien manutentionnaire, qui pourrait être jugé, avec Francis Heaulme, à l’automne prochain…

Henri Leclaire renvoyé avec Francis Heaulme devant les assises

Trente ans après le meurtre en 1986 de deux garçons de 8 ans Alexandre et Cyril à Montigny-lès-Metz, deux juges d’instruction ont décidé mercredi 20 avril de renvoyer Henri Leclaire devant les assises avec Francis Heaulme. Cet ancien manutentionnaire, qui travaillait à l'époque près du talus de voie ferrée où les deux garçons étaient montés jouer, avait été le premier à avouer le crime devant les enquêteurs, avant de se rétracter, comme deux autres suspects le feront après lui.

Le dimanche 28 septembre 1986, vers 20 heures, des policiers découvrent les corps d’Alexandre Beckrich et Cyril Beining, deux garçon âgés de 8 ans, allongés sur le dos, l’un a côté de l’autre, près d’une voie de manœuvre de la SNCF, à quelques centaines de mètres de leurs domiciles respectifs. Les enfants ont eu le crâne fracassé à coups de pierre. Le pantalon de l’un des garçonnets est baissé. La nature des blessures, le fait que les visages des deux enfants aient été rendus méconnaissables, la marque profonde faite dans le sol meuble par la tête de l’un des enfants, tout indique l’acharnement et l’extrême violence du ou des assassins… Il n’existe aucun témoin direct des faits.

L'affaire de Montigny-lès-Metz est principalement connue pour être l'une des plus grandes erreurs judiciaires du XXe siècle. A la suite de l’enquête, Patrick Dils est arrêté. Il avoue, puis se rétracte. Mais plus personne ne croit à son innocence et il est jugé à huis-clos par la cour d’assises des mineurs de la Moselle en janvier 1989. Le 27 janvier, il est condamné à la réclusion criminelle à perpétuité. A 19 ans, il devient ainsi le plus jeune condamné à perpétuité de toute l’Europe….  Après une longue bataille judiciaire et deux autres procès Patrick Dils est reconnu innocent le 24 avril 2002. Il a 31 ans. Il a passé 15 ans en prison.

Soupçonné depuis plusieurs années par certains enquêteurs, le tristement célèbre Francis Heaulme est mis en examen pour le double meurtre en 2006. 

Après un non-lieu prononcé en 2007, le procureur général de Metz requiert en octobre 2012 le renvoi de Francis Heaulme devant une cour d’assise. Son procès s'ouvre le 31 mars 2014. Mais coup de théâtre à l'ouverture du procès : deux témoins se font connaître et accusent le même homme, un certain Henri Leclaire, au casier judiciaire vide mais qui était passé aux aveux lui aussi, fin 1986, avant de se rétracter et d'être mis hors de cause. Le procès de Francis Heaulme est alors ajourné. Quelques mois plus tard, en août, on apprend qu'Henri Leclaire est mis en examen. 

Nos invités

Emmanuel Charlot, journaliste auteur d’une contre-enquête sur cette affaire ; Jean-François Abgrall, enquêteur privé ; Me Dominique Boh Petit, avocate de la famille de Cyril Beining ; Me Thomas Hellenbrand, avocat au barreau de Metz. Avocat d’Henri Leclaire.

Vous pouvez à tout moment soumettre une affaire à Jacques Pradel. Laissez votre message avec les principales informations nécessaires à l'équipe de l'émission pour programmer, peut-être prochainement, ce fait-divers dans L'Heure du Crime.

L'équipe de l'émission vous recommande
Lire la suite
Crime Tueur en série Meurtres
Restez informé
Commentaires

Afin d'assurer la sécurité et la qualité de ce site, nous vous demandons de vous identifier pour laisser vos commentaires. Cette inscription sera valable sur le site RTL.fr.

Connectez-vous Inscrivez-vous

500 caractères restants

fermer
Signaler un abus
Signaler le commentaire suivant comme abusif
500 caractères restants
article
7782975596
L’affaire de Montigny-lès-Metz
L’affaire de Montigny-lès-Metz
REPLAY - Trente ans après le meurtre en 1986 de deux garçons de 8 ans Alexandre et Cyril à Montigny-lès-Metz, deux juges d’instruction ont décidé mercredi 20 avril de renvoyer Henri Leclaire devant les assises avec Francis Heaulme.
https://www.rtl.fr/actu/debats-societe/l-affaire-de-montigny-les-metz-7782975596
2016-04-25 10:50:00
https://cdn-media.rtl.fr/cache/RCWn_slwcVRfpIMxlG3KvA/330v220-2/online/image/2014/0803/7773572390_henri-leclaire-le-1er-avril-a-metz-archives.jpg