1 min de lecture Séisme au Japon

Fukushima : impossible de larguer de l'eau sur le réacteur n°4

Alors que la terre continue de trembler au Japon (un fort séisme de magnitude 6 a encore été ressenti mercredi à l'est de Tokyo, où les immeubles ont longuement tremblé), c'est toujours la situation à la centrale nucléaire de Fukushima-Daiishi qui suscite les plus grandes inquiétudes. L'hélicoptère militaire qui devait larguer de l'eau sur le réacteur n°4 - le plus endommagé - n'a pu mener sa mission du fait des niveaux trop élevés de radiation. Cette tentative était pourtant présentée comme la solution de la dernière chance. Un camion à eau pourrait être utilisé pour arroser le réacteur. Les cinquante travailleurs évacués dans la nuit seraient revenus sur le site pour tenter de refroidir le cœur des réacteurs 1, 2 et 3 avec de l'eau de mer. Les autorités nippones affirment toujours qu'il n'y a aucun danger au-delà de la zone d'exclusion de 20 kilomètres autour de la centrale.

Un appareil, de type CH-47 Chinook, fait le plein d'eau avant de se rendre vers la centrale de Fukushima-Daiishi
Un appareil, de type CH-47 Chinook, fait le plein d'eau avant de se rendre vers la centrale de Fukushima-Daiishi Crédit : Capture d'écran NHK
micro générique
La rédaction numérique de RTL
et Joël Legendre

Les autorités japonaises envisagent de faire appel à l'armée pour aider à déverser de l'eau sur le réacteur n°3 ainsi que dans le bassin de rétention de combustibles usés du réacteur n°4 de la centrale nucléaire de Fukushima-Daiichi, endommagée par le séisme et le tsunami du 11 mars, a annoncé mercredi l'agence nippone de sûreté nucléaire. L'agence a ajouté ne pas savoir si les Forces d'autodéfense essaieraient à nouveau de déverser de l'eau par hélicoptère sur le réacteur n°4. Une première tentative effectuée en début de journée a échoué.

L'usage d'un camion-citerne avec canon est envisagé. Un engin spécial de la Police municipale de Tokyo doit être dépêché sur le site mercredi soir, afin de mettre en oeuvre ce recours technique inédit. En lien avec les autorités, la compagnie d'électricité japonaise Tokyo Electric Power (Tepco) étudie depuis mardi diverses solutions pour remplir la piscine dans laquelle se trouve le combustible, faute de pouvoir employer les moyens habituels de refroidissement. Le réacteur 4, qui était à l'arrêt pour maintenance au moment du puissant séisme de vendredi, contient encore des barres de combustible radioactif qui présentent un danger si elles restent hors d'eau.

Les niveaux de radiation enregistrés dans un poste de surveillance situé à l'extérieur de la centrale avaient atteint un pic de 10.850 microsieverts par heure à 3h30 GMT, pour retomber à 2.331 microsieverts une heure plus tard.
Fukushima : la situation ce mercredi 16 mars

La radioactivité autour de la centrale nucléaire de Fukushima-Daiichi, sur la côte nord-est du Japon, n'est pas à un niveau de "risque immédiat pour la santé", a assuré le secrétaire général du gouvernement, Yukio Edano. Plus de 200.000 personnes ont été évacuées dans un rayon de 20 kilomètres autour de la centrale accidentée. A une distance comprise entre 20 et 30 kilomètres, le gouvernement a demandé à la population de se calfeutrer.

Les prochaines 48 heures seront cruciales pour rétablir le niveau d'eau dans la piscine de stockage du combustible usé du réacteur 4 de Fukushima, sous peine de rejets radioactifs "très importants", a estimé mercredi l'Institut de radioprotection et de sûreté nucléaire (IRSN).

Tokyo va demander la coopération de l'armée américaine pour prévenir une catastrophe nucléaire dans la centrale de Fukushima endommagée. Le Japon a informé l'Agence internationale de l'énergie atomique (AIEA) qu'un incendie s'était déclaré mardi à 20h45 GMT dans le réacteur n°4 de la centrale et s'était éteint trente minutes plus tard, rapporte mercredi l'AIEA.

Le taux de radioactivité mesuré mercredi à Ibaraki, au nord de Tokyo, était 300 fois supérieur à la normale et s'établissait à 15,8 miscrosieverts par heure, rapporte l'agence de presse Kyodo.
Promo dossier Japon

Lire la suite
Séisme au Japon Info International
Restez informé
Commentaires

Afin d'assurer la sécurité et la qualité de ce site, nous vous demandons de vous identifier pour laisser vos commentaires. Cette inscription sera valable sur le site RTL.fr.

Connectez-vous Inscrivez-vous

500 caractères restants

fermer
Signaler un abus
Signaler le commentaire suivant comme abusif
500 caractères restants