1 min de lecture Séisme au Japon

Japon : l'accident nucléaire de Fukushima passe au niveau 6

Un pas de plus vers la menace ultime. L'accident nucléaire en cours à la centrale japonaise de Fukushima-Daiishi atteint le niveau 6 de gravité sur l'échelle internationale qui en compte 7, a déclaré mardi le président de l'Autorité de sûreté du nucléaire (ASN), André-Claude Lacoste. Un niveau atteint une seule fois dans le mode, lors de l'accident nucléaire de la centrale ukrainienne de Tchernobyl, en 1986. Deux brèches de huit mètres de large sont apparues dans l'enceinte extérieure du bâtiment de la quatrième tranche à la suite d'une explosion. La radioactivité s'échappe "directement" dans l'atmosphère. La déflagration survenue sur le réacteur numéro 2 a endommagé la piscine de condensation de l'enceinte de confinement. Une hausse de la température a été relevée dans les deux autres réacteurs, 5 et 6. La catastrophe ne semble plus qu'une question de temps.

micro générique
La rédaction numérique de RTL
et Joël Legendre

Fukushima : l'enceinte de confinement du réacteur 2 n'est plus étanche
La situation de la centrale japonaise de Fukushima 1, où des réacteurs endommagés par le séisme de vendredi sont victimes d'une succession d'avaries, est "franchement mauvaise", a estimé mardi le directeur de l'Agence de l'OCDE pour l'énergie nucléaire (AEN).

Le niveau de radioactivité dans la salle de contrôle de la tranche 4 de la centrale atomique est devenu trop élevé, mardi, pour que les ingénieurs puissent effectuer un travail normal, rapporte l'agence de presse japonaise Kyodo. Les employés ne peuvent pas rester longtemps et doivent effectuer des va-et-vient avec la salle de contrôle, et superviser la situation à partir d'autres endroits, précise l'agence. Les incidents dans le réacteur 4 sont potentiellement plus dangereux que ceux déjà survenus sur les réacteurs 1, 2 et 3 de la centrale, car le bassin de combustible usagé n'est pas protégé par une double épaisseur de béton et d'acier comme le coeur d'un réacteur.

Cet enchaînement d'incidents nourrit les vives craintes d'une contamination radioactive dans l'archipel ainsi que dans les pays voisins comme la Russie ou la Chine. Mais les autorités japonaises ont affirmé mardi que la radioactivité n'atteignait un niveau dangereux pour la santé que sur le site même de la centrale, autour des quatre réacteurs endommagés.

Le Premier ministre, Naoto Kan, a appelé les personnes habitant dans un rayon de 30 kilomètres autour de la centrale, endommagée par le séisme de vendredi, à rester calfeutrées chez elles.
Promo dossier Japon

Lire la suite
Séisme au Japon Info International
Restez informé
Commentaires

Afin d'assurer la sécurité et la qualité de ce site, nous vous demandons de vous identifier pour laisser vos commentaires. Cette inscription sera valable sur le site RTL.fr.

Connectez-vous Inscrivez-vous

500 caractères restants

fermer
Signaler un abus
Signaler le commentaire suivant comme abusif
500 caractères restants