1. Accueil
  2. Actu
  3. Société
  4. Interdire les portables aux enseignants : "Une marque de défiance", dit un professeur
1 min de lecture

Interdire les portables aux enseignants : "Une marque de défiance", dit un professeur

INVITÉ RTL - Stéphane Crochet, le secrétaire général du SE-UNSA, estime qu'interdire les portables aux enseignants jusqu'au collège est "infantilisant".

Un professeur du collège d'enseignement privé de Tinténiac, près de Rennes, dispense son cours à des élèves le 23 septembre 2011
Un professeur du collège d'enseignement privé de Tinténiac, près de Rennes, dispense son cours à des élèves le 23 septembre 2011
Crédit : DAMIEN MEYER / AFP
L'invité du Grand Soir du 06 juin 2018
07:28
Christophe Pacaud & Anne Le Henaff

La proposition de loi sur l'interdiction du téléphone portable à l'école et au collège pour les élèves, doit être examinée en séance publique jeudi 7 juin à l'Assemblée nationale. Cédric Roussel, députés La République En Marche a déposé un amendement qui prévoit d'"étendre l'interdiction de l'usage du téléphone portable à l'ensemble de la communauté éducative dans les écoles et les collèges", afin de "renvoyer à nos jeunes une image d'exemplarité et de cohérence".

En clair, les professeurs comme les élèves seraient privés de leur téléphone portable dans l'enceinte des établissements scolaires de la maternelle au collège. Une proposition qui ne concerne en aucun cas le lycée. 

"Considérer quand on est élève de lycée que l'on peut faire un bon usage de son téléphone portable, mais pas quand on est un adulte qui travaille dans une école élémentaire ou un collège, c'est quand même un peu désagréable, un peu infantilisant et une marque de défiance envers les enseignants qui est mal vécue", déplore Stéphane Crochet, le secrétaire général du SE-UNSA.

Selon lui, l'exemplarité réclamée aux professeurs par certains députés réside avant tout dans le fait d'expliquer aux jeunes élèves l'importance de "se détacher de son téléphone portable pour pouvoir vivre avec les autres".

À lire aussi

Pour Stéphane Crochet la proposition de loi sur l'interdiction du portable aux collégiens doit permettre de définir clairement où et quand il peut être utilisé. "L'objet, c'est que demain on soit en conformité avec la loi. On n'est pas obligé d'être maximaliste comme le député (Cédric Roussel) et de vouloir infantiliser les adultes", estime Stéphane Crochet.

La rédaction vous recommande

Commentaires

Afin d'assurer la sécurité et la qualité de ce site, nous vous demandons de vous identifier pour laisser vos commentaires.
Cette inscription sera valable sur le site RTL.fr.

Signaler un commentaire

En Direct
/