3 min de lecture Manifestations

Grève du 22 mars : enseignants, cheminots... Pourquoi ils manifestent

ÉCLAIRAGE - De nombreux secteurs seront touchés par la mobilisation du jeudi 22 mars, avec 140 manifestations prévues dans toute la France. Tour d'horizon des différentes revendications.

Une manifestation des fonctionnaires, le 31 mai 2011 à Paris
Une manifestation des fonctionnaires, le 31 mai 2011 à Paris Crédit : AFP / Archives, Bertrand Langlois
Léa Stassinet
Léa Stassinet
Journaliste

Ils seront des milliers dans la rue, ce jeudi 22 mars. Fonctionnaires, enseignants, cheminots, personnel hospitalier, contrôleurs aériens : tous seront mobilisés pour faire valoir leur droits. Une seconde grève pour les salaires doit avoir lieu le jour suivant, vendredi 23 mars. 11 syndicats, tous métiers confondus, ont effectivement appelé à se remobiliser. 

Pour la journée du 22, les revendications sont multiples. Mais plusieurs secteurs comptent faire entendre leur colère concernant les réformes souhaitées par le gouvernement, notamment dans la fonction publique mais aussi à la SNCF. Cette dernière, qui fait grincer des dents les cheminots sera même la cause d'une grève perlée, qui débutera le 3 avril et durera trois mois, à raison de deux jours par semaine. 

Dans le détail, voici les raisons de la grogne. 140 manifestations sont prévues dans toute la France. 

Les fonctionnaires veulent défendre leur pouvoir d'achat

Sept syndicats sur neuf (CGT, FO, FSU, CFTC, Solidaires, FA-FP et CFE-CGC) ont appelé à la grève. Ils manifesteront pour défendre à la fois le pouvoir d'achat des fonctionnaires mais également le statut de la fonction publique territoriale, hospitalière et d'État. 

À lire aussi
Les agriculteurs interpellent Emmanuel Macron devant les préfectures le 22 octobre 2019 agriculture
Pourquoi les agriculteurs manifestent-ils ce mardi ?

Les syndicats réclament d'abord le dégel de la valeur du point d'indice, qui sert notamment au calcul de leur rémunération. Ils demandent aussi l’abrogation du jour de carence. Autre revendication et pas des moindres : que le gouvernement revienne sur la réforme de la fonction publique. Celle-ci prévoit en effet la suppression de 120.000 postes de fonctionnaires d'ici la fin du quinquennat d'Emmanuel Macron. 

Les cheminots vent debout contre la réforme de la SNCF

"Plus de 25.000" cheminots sont attendus dans la rue ce jeudi 22 mars par les syndicats qui ont appelé à la grève (CGT, Unsa, SUD, CFDT). Cette "manifestation nationale" a pour but de faire entendre leurs voix concernant la réforme du ferroviaire. 

La volonté du gouvernement de procéder par ordonnances n'a fait qu'amplifier leur colère, déjà bien réelle après la révélation des mesures envisagées : transformation de la SNCF en société anonyme ou encore abandon du statut de cheminot à l'embauche

Les enseignants dénoncent un manque de moyens

Le ministre de l'Éducation Jean-Michel Blanquer a dit s'attendre à "des grèves limitées" dans les écoles. Pour autant, le premier syndicat d'enseignants du primaire le SNUipp-FSU a appelé les professeurs à se mobiliser. 

Le syndicat estime en effet que les 3.881 postes créés à la rentrée prochaine dans l'Éducation nationale ne permettront pas d'appliquer les réformes envisagées par le gouvernement, notamment le dédoublement des classes de CP dans les zones d'éducation prioritaire. De leur côté, les syndicats étudiants (Unef) et lycéens protesteront contre les réformes du bac et de l'université

Les employés de la RATP solidaires des cheminots

Trois syndicats représentatifs à la RATP sur quatre ont appelé à la grève (la CGT, l’Unsa RATP et SUD-RATP). En premier lieu pour soutenir leurs collègues cheminots qui luttent contre la réforme de la SNCF mais également par crainte de voir la RATP bientôt privatisée. Ils pointent également du doigt des problèmes d'effectifs

Les contrôleurs aériens pour une hausse du recrutement

Formation majoritaire dans l'aviation civile, l'Usac-CGT a appelé les contrôleurs aériens à cesser le travail de mercredi soir à jeudi soir. Affirmant être en sous-effectifs, ils réclament une "hausse sensible du recrutement". Une grève au sein d'Air France aura quant à lieu elle vendredi, et devrait être "du même ordre" que celle du 22 février, prédit le Spaf, deuxième syndicat de pilotes. 

Le personnel hospitalier dénonce leur "malaise"

Infirmiers, aides-soignants, mais aussi agents administratifs, tous se mobiliseront pour dénoncer le "malaise" qui règne actuellement dans les hôpitaux publics, à qui on avait demandé d'économiser l'équivalent de 22.000 postes durant la période 2015-2017. Ils devront désormais réaliser 1,6 milliard d'économies en 2018. 

Les personnels des maisons de retraite se joindront également au mouvement, appelés par la CGT et FO. C'est la 3ème fois qu'ils se mettent en grève cette année. Ils réclament davantage de moyens humains

La rédaction vous recommande
Lire la suite
Manifestations Grève Fonctionnaires
Restez informé
Commentaires

Afin d'assurer la sécurité et la qualité de ce site, nous vous demandons de vous identifier pour laisser vos commentaires. Cette inscription sera valable sur le site RTL.fr.

Connectez-vous Inscrivez-vous

500 caractères restants

fermer
Signaler un abus
Signaler le commentaire suivant comme abusif
500 caractères restants