1. Accueil
  2. Actu
  3. Société
  4. Grève à la SNCF : le gouvernement peut-il céder ?
1 min de lecture

Grève à la SNCF : le gouvernement peut-il céder ?

DÉBAT - Alain Duhamel pense que la grève des cheminots ne suffira pas à faire reculer le gouvernement sur la réforme de la SNCF. Éric Zemmour au contraire est persuadé que le Président peut, comme Juppé en 1995, céder face à la mobilisation.

Édouard Philippe lors d'une conférence de presse sur la réforme de la SNCF lundi 26 février 2018
Édouard Philippe lors d'une conférence de presse sur la réforme de la SNCF lundi 26 février 2018
Crédit : Eric FEFERBERG / AFP
Grève à la SNCF : le gouvernement peut-il céder ?
09:07
Grève à la SNCF : le gouvernement peut-il céder ?
09:02
micro generique
La rédaction numérique de RTL
Journaliste

La SNCF se prépare à une grève inédite pour protester contre le projet de réforme du gouvernement, avec deux jours de grève sur cinq d'avril à juin. Une mobilisation suffisante pour faire reculer Emmanuel Macron et son gouvernement ?

Pour Alain Duhamel, le président pourrait perdre son "image de fermeté" s'il cédait face aux cheminots. La réforme se fera selon lui, la question est plutôt de savoir s'il y aura des négociations.

"Si la grève dure des semaines et met en danger l'économie française, le gouvernement s'arrêtera", assure Éric Zemmour, qui rappelle le précédent de 1995. Alain Duhamel lui rétorque que l'esprit des Français a changé : "Ils sont dans leur majorité acquis à l'idée qu'on a besoin de réformer."

"C'est du baratin de sondeur !", réplique Éric Zemmour. "On avait Juppé en 1995 qui ne voulait jamais céder", et pourtant il l'a fait, rappelle-t-il, persuadé que le président Emmanuel Macron peut faire de même

La rédaction vous recommande

Commentaires

Afin d'assurer la sécurité et la qualité de ce site, nous vous demandons de vous identifier pour laisser vos commentaires.
Cette inscription sera valable sur le site RTL.fr.

Signaler un commentaire

En Direct
/