1 min de lecture Info

Tricastin, Fessenheim, Gravelines : ces sites nucléaires français à risque selon Greenpeace

INFOGRAPHIE - Après l'arrestation de 29 militants parvenus à s'introduire dans la centrale du Tricastin dans la Drôme, ce lundi, la question de la sécurité des sites nucléaires français se pose à nouveau.

L'opération de Greenpeace à la centrale nucléaire du Tricastin, le 15 juillet 2013.
L'opération de Greenpeace à la centrale nucléaire du Tricastin, le 15 juillet 2013. Crédit : AFP - Greenpeace - Micha Patault
studio-rtl
La rédaction numérique de RTL

Selon Greenpeace, cinq sites français présentent des manquements en matière de sécurité nucléaire, des centrales dont les réacteurs dépassent souvent la trentaine d'années et qui sont installées dans des zones où les séismes sont fréquents.

Ce sont justement ces sites que les écologistes de Greenpeace demandent à François Hollande de fermer. Au premier rang de ces centrales pointées du doigts, il y a celle du Tricastin dans la Drôme qui cumule, selon les activistes, toutes les "sous-évaluations" en matière de risques : séismes, inondations, manque de moyens en cas de fuite, etc.

Greenpeace dénonce l'état de certaines centrales.
Greenpeace dénonce l'état de certaines centrales. Crédit : IDÉ

La centrale drômoise dispose de quatre réacteurs qui ont tous plus de trente ans. Parmi les centrales à risque, celle du Bugey dans l'Ain est plus ancienne encore. Ses quatre réacteurs atteignent la barre des 36 ans. Ces deux sites sont, en outre, sur des zones sismiques à risque.

À lire aussi
Des enfants jouent dans une fontaine pendant une canicule (Illustration) météo
Canicule : Météo France place 21 départements en vigilance orange

La centrale de Fessenheim dans le Haut-Rhin, et qui doit logiquement fermer en 2016, dispose de deux vieux réacteurs. Restent les centrales du Blayais en Gironde et de Gravelines dans le Pas-de-Calais, toutes deux assez anciennes également et dont les plans de secours n’incluraient souvent pas de moyens d'intervention suffisants.

La rédaction vous recommande
Lire la suite
Info Nucléaire Risque sanitaire
Restez informé
Commentaires

Afin d'assurer la sécurité et la qualité de ce site, nous vous demandons de vous identifier pour laisser vos commentaires. Cette inscription sera valable sur le site RTL.fr.

Connectez-vous Inscrivez-vous

500 caractères restants

fermer
Signaler un abus
Signaler le commentaire suivant comme abusif
500 caractères restants
article
7763145815
Tricastin, Fessenheim, Gravelines : ces sites nucléaires français à risque selon Greenpeace
Tricastin, Fessenheim, Gravelines : ces sites nucléaires français à risque selon Greenpeace
INFOGRAPHIE - Après l'arrestation de 29 militants parvenus à s'introduire dans la centrale du Tricastin dans la Drôme, ce lundi, la question de la sécurité des sites nucléaires français se pose à nouveau.
https://www.rtl.fr/actu/debats-societe/greenpeace-s-introduit-au-tricastin-les-cinq-sites-a-haut-risque-7763145815
2013-07-15 18:38:52
https://cdn-media.rtl.fr/cache/0QIaSm4UfPQexGlAKwiXJQ/330v220-2/online/image/2013/0715/7763133714_l-operation-de-greenpeace-a-la-centrale-nucleaire-du-tricastin-le-15-juillet-2013.jpg