2 min de lecture Glyphosate

Glyphosate : procès, ennuis financiers, image... Bayer est en difficulté

Le groupe Bayer-Monsanto, géant de l’agrochimie, vient de perdre un nouveau procès lié au Roundup aux États Unis. Un dossier dont les enjeux sont gigantesques.

Eco Menanteau iTunes RSS
Procès, ennuis financiers... Le glyphosate met Bayer en graves difficultés
Crédit Média : RTL Crédit Image : PHILIPPE HUGUEN / AFP
Voir la suite

Le chimiste vient d'être condamné à verser 72 millions d'euros à un particulier californien, après une condamnation en appel de 78 millions d'euros au bénéfice d'un agriculteur de la même région. C'est le troisième revers d'importance que subit cette entreprise en moins d'un an. En cause, le fameux glyphosate qui est au cœur d'âpres controverses un peu partout dans le monde. 

Très concrètement, la corde se tend autour du cou du chimiste. D'abord parce que 11.000 procès de ce type sont devant les tribunaux rien qu'aux États-Unis. Ce qui représente pour cette société un risque financier gigantesque.

On parle de plus de 10 milliards d'euros. Ensuite, et c'est tout sauf anecdotique : le Roundup n'est plus américain. Cet herbicide est désormais la propriété de l'allemand Bayer depuis 2018. Ce qui soulage les jurés américains : les risques et l'addition seront réglés par un européen.

Le rachat de Monsanto et du Roundup est-il un péril ?

En péril non. L'agrobusiness, c'est 30% du CA du nouveau groupe. Mais en difficultés sérieuses, oui. Pour comprendre l’ampleur de cette descente aux enfers, il faut rembobiner le film. 

Le Roundup, l'herbicide le plus connu dans le monde, a une solide réputation : il éradique sans états d'âme et il rapporte beaucoup d'argent. En rachetant 63 milliards d'euros, l'américain Monsanto et son glyphosate, Bayer pensait que 1+1 ferait plus de 2 grâce à la dynamique de groupe. Ce scénario est pour l'heure une débâcle : le champion allemand de la chimie ne vaut plus ce matin que 52 milliards d'euros. Il a perdu 60% de sa valeur.

Le Roundup est en train d'élargir sa réputation : il pourrait être l'achat le plus toxique jamais réalisé par une grande société d'Outre-Rhin. Financièrement mais aussi socialement : 12.000 emplois pourraient être supprimés d’ici 2021.

Bayer peut-il cesser ses activités dans l'agriculture ?

Non. Depuis cette fusion, Bayer est le principal acteur de l'agriculture mondiale. Les semences Monsanto couvrent ainsi le quart des semences en France. Mais ce qui est sûr, c'est que l'entreprise va devoir rebâtir sa stratégie, en s'orientant notamment vers des produits moins virulents et bio, ce qui serait pour les agriculteurs et les consommateurs une bonne nouvelle.

Les plus

Fiat, Chrysler et PSA étudieraient un partenariat en Europe autour des véhicules électriques. 

Le papetier Arjowinggins rejoint General Electrics, Ford, GMS et quelques autres dans la longue liste des plans sociaux industriels. L'usine de la Sarthe est en liquidation. 568 eplois pourraient être supprimés

La note du jour

10/20 à l'Ena. Après 5 années de déficit alarmants, l'école en charge de la formation des gestionnaire de nos comptes publics a réussi à réduire ses pertes de 2,8 millions à 340.000 euros. Encore en effort et la note sera plus élevée l'année prochaine.

La rédaction vous recommande