1 min de lecture Éducation nationale

Faut-il faciliter le redoublement ?

Les sujets du jour : Faut-il faciliter le redoublement ?

Pascal Praud Les auditeurs ont la parole Pascal Praud
>
Les auditeurs ont la parole du 29 novembre 2017 Crédit Image : Frédéric Bukajlo pour RTL / SIPA | Crédit Média : Stéphane Carpentier,Christelle Rebière | Durée : | Date : La page de l'émission
AFP

Un projet de décret, qui sera examiné mercredi par une commission spécialisée avant d'être présenté devant le Conseil supérieur de l'éducation (CSE) le 14 décembre, rétablit la possibilité du redoublement, rendu exceptionnel par le précédent gouvernement.

Selon ce texte révélé par Le Figaro, "à titre exceptionnel, dans le cas où le dispositif d'accompagnement pédagogique mis en place n'a pas permis de pallier les difficultés importantes d'apprentissage rencontrées par l'élève, un redoublement peut être proposé par le conseil des maîtres". Lorsqu'il sera mis en oeuvre, l'élève bénéficiera d'un "dispositif d'accompagnement spécifique".

Le ministre de l'Education nationale, Jean-Michel Blanquer, avait indiqué en juin son intention d'autoriser à nouveau le redoublement, marquant un infléchissement par rapport à la politique de la socialiste Najat Vallaud-Belkacem, qui avait pris en novembre 2014 un décret affirmant son "caractère exceptionnel". 

"Le redoublement doit rester exceptionnel", décrypte-t-on dans l'entourage du ministre. Mais le projet de décret précise son cadre: "Le conseil de classe pourra alerter en cours d'année sur un risque de redoublement, il proposera alors un accompagnement à l'élève (stage, tutorat...) et s'il y a malgré tout un échec, le chef d'établissement pourra in fine décider d'un redoublement en fin d'année".  

Auparavant, les redoublements n'étaient décidés qu'à la demande des parents et à la fin d'un cycle. 

"Le projet introduit clairement la possibilité pour le conseil de classe de décider un redoublement à n'importe quel moment du cycle. Si le ministre veut vraiment qu'il reste exceptionnel, pourquoi ouvrir une telle possibilité ?", s'interroge Claire Krepper, du syndicat SE-Unsa. 

"Ce texte ne va sans doute pas changer grand-chose sur le terrain", estime de son côté Frédérique Rolet, secrétaire générale du Snes-FSU. "On a le sentiment qu'il s'agit surtout de dire aux professeurs qu'on prend en compte leur avis". 

Dans un rapport en 2015, le Conseil national d'évaluation du système scolaire (Cnesco) soulignait que "dans la majorité des études, le redoublement n'a pas d'effet sur les performances scolaires à long terme". 

Faut-il faciliter le redoublement ? RTL vous invite à répondre à la question du jour.

À lire aussi
La phase complémentaire de Parcoursup sera clôturée vendredi 21 septembre société
Parcoursup : à l'heure du premier bilan, des ajustements à prévoir
Faut-il faciliter le redoublement ?
Nombre de votes : 4833 *Sondage à valeur non scientifique
La rédaction vous recommande
Lire la suite
Éducation nationale Professeurs Enseignants
Restez informé
Commentaires

Afin d'assurer la sécurité et la qualité de ce site, nous vous demandons de vous identifier pour laisser vos commentaires. Cette inscription sera valable sur le site RTL.fr.

Connectez-vous Inscrivez-vous

500 caractères restants

fermer
Signaler un abus
Signaler le commentaire suivant comme abusif
500 caractères restants
article
7791193825
Faut-il faciliter le redoublement ?
Faut-il faciliter le redoublement ?
Les sujets du jour : Faut-il faciliter le redoublement ?
https://www.rtl.fr/actu/debats-societe/faut-il-faciliter-le-redoublement-7791193825
2017-11-29 09:55:00
https://cdn-media.rtl.fr/cache/lIb8qh7hbrxYHGX0xONklA/330v220-2/online/image/2017/0831/7789902480_rentree-2017-le-ministre-de-l-education-jean-michel-blanquer-invite-de-rtl-jeudi-31-aout-2017.JPG