1 min de lecture Environnement

Environnement : la France va continuer à exporter des pesticides dangereux

La France va continuer à exporter des pesticides dangereux, qu'elle a interdit chez elle. La dernière chance de revenir sur cette décision ubuesque a avorté mardi 9 avril au Sénat.

C'est notre Planète
Environnement : la France va continuer à exporter des pesticides dangereux
Crédit Média : RTL Crédit Image : SIPA
Voir la suite

Au palmarès des décisions les plus hypocrites prises dans notre pays, celle-là est bien placée. Les grands groupes chimiques (Bayer, BASF,...) vont pouvoir dans leurs usines installées en France continuer à fabriquer des pesticides jugés dangereux, donc interdits en Europe, pour les exporter au Brésil, en Afrique.

Et si tout va bien, des fruits ou des céréales cultivés avec ces substances toxiques vont revenir chez nous. On va en importer et on finira par les manger. C'était pourtant l'une des avancées de la loi alimentation, interdire la production et les exportations de ces pesticides en 2022. Et voilà que quelques mois plus tard dans une autre loi, la "loi Pacte", les mêmes députés ont changé d'avis. Ils ont repoussé l'interdiction de trois ans. 

Mardi 9 avril, la sénatrice socialiste Nicole Bonnefoy avait l'espoir avec un amendement de revenir en arrière. Mais le texte n'a pas été discuté. Donc cette fois c'est sûr, des entreprises basées en France vont pouvoir continuer à polluer la planète en toute impunité, au nom de l'emploi. 

Car près de 4000 postes seraient menacés, estiment les industriels. Il y aurait 19 usines en France concernées qui font encore des pesticides interdits. Elles vont pouvoir continuer pendant encore 6 ans, et même au delà. 

Car cette loi est formidable. En 2025 des dérogations seront accordées aux fabricants qui s'engageront à investir dans la recherche pour faire des produits plus propres, plus bio. On va leur demander pour nos agriculteurs des pesticides qui respectent mieux l'environnement, et à cette condition, ils pourront continuer à salir le reste du monde. 

La rédaction vous recommande
Contenus sponsorisés