1 min de lecture Chroniques

Des centrales nucléaires à l'arrêt : menaces de pénurie d'électricité cet hiver

Les Français consomment de plus en plus d'électricité, et les centrales nucléaires vieillissent. La dépendance énergétique de la France est-elle remise en cause ? La chronique de Bénédicte Tassart.

245 _TASSART
Bénédicte Tassart
Journaliste RTL

Oui, depuis un an, c'est le cas. L'hiver dernier - souvenez-vous - il a fait très froid et, pour la première fois, la France a importé de l'électricité. "Ce schéma risque de se reproduire" a prévenu RTE, Réseau Transport d'Electricité. La France va devoir importer massivement de l'électricité, à partir du 15 de ce mois, et ce pendant 6 semaines. En cause, le parc nucléaire vieillissant. La France possède 19 centrales EDF composées de 58 réacteurs.

Hier, sur ces 58 réacteurs, 18 étaient à l'arrêt pour des questions de maintenance, d'accidents divers ou encore pour les recharger en combustible nucléaire. En cause également, les français qui délaissent leur vieille chaufferie au fioul pour des radiateurs électriques. 30%  des ménages se chauffent à l'électricité, aujourd'hui. Ce qui fait dire aux concurrents d'EDF-GDF Suez qu'il faut également appliquer la taxe carbone à l'électricité.

La taxe carbone ne concerne pas l'électricité car le président Nicolas Sarkozy parle du nucléaire comme d'une énergie propre. Oui, mais le nucléaire ne suffisant plus, on importe désormais de l'électricité provenant de centrales à charbon ou de centrales au gaz. "C'est donc de l'électricité carbonée", souligne le patron de GDF Suez, Gérard Mestrallet. Alors pourquoi pas la taxer, elle aussi ? "Jalousie !" lui rétorque EDF.

Le futur nouveau patron d'EDF, Henri Proglio, va-t-il se pencher sur la question ?

On dit qu'Henri Proglio veut recentrer les activités d'EDF sur la France. 2 centrales EPR, la nouvelle génération du nucléaire, sont en construction ou en projet, à Flamanville, dans la Manche, et à Panly, en Seine-et-Marne. Les autorités n'excluent pas le lancement d'une troisième centrale EPR, même si la sécurité de ces réacteurs 3ème génération n'est pas encore complètement assurée.

Mais EDF est très endettée et doit aussi vendre des actifs pour financer, notamment, ses achats en Grande-Bretagne. Pour l'instant, EDF continue également son projet d'acquérir, pour 3 milliards d'euros, la moitié des activités de son partenaire américain, Constellation Energy. L'actuel patron d'EDF, Pierre Gadonneix, a encore communiqué, hier soir, pour dire qu'il fallait se renforcer aux Etats-Unis.

Henri Proglio fait approuver sa nomination, jeudi, par les actionnaires, en Assemblée Générale. On sait qu'il ne voit pas l'intérêt de cette opération et on verra, dans les prochaines semaines, si la stratégie change de cap.

*** Le bloc-notes

Une bonne nouvelle ! Bientôt une usine Renault-Nissan en France : un site de production de batteries pour voitures électriques. Un site capable d'équiper 60.000 véhicules par an. Selon la presse japonaise : ouverture d'ici 2 ans.

Et puis, l'ADSL et le mobile moins cher, selon un observatoire des prix : les factures mensuelles moyennes sont en légère régression. Près de 24 euros, hors taxes, pour un abonnement ADSL et 26 euros 90 pour votre téléphone portable.

*** La note du jour

15 sur 20 à Richard Branson, parce que cet homme ne s'arrête jamais. Le milliardaire patron de Virgin veut maintenant se lancer dans la banque, en rachetant certaines banques britanniques en difficulté. Ouverture de Virgin Bank en janvier ou février prochain.



Lire la suite
Chroniques Économie Le Journal économique
Restez informé
Commentaires

Afin d'assurer la sécurité et la qualité de ce site, nous vous demandons de vous identifier pour laisser vos commentaires. Cette inscription sera valable sur le site RTL.fr.

Connectez-vous Inscrivez-vous

500 caractères restants

fermer
Signaler un abus
Signaler le commentaire suivant comme abusif
500 caractères restants