1 min de lecture Delphine Batho

Delphine Batho limogée : la position délicate de son successeur Philippe Martin

DÉCRYPTAGE - Le socialiste Philippe Martin a succédé ce mercredi matin à Delphine Batho au ministère de l'Écologie. Pour lui, l'écologie est une "affaire de convictions". Mardi pourtant, il défendait les critiques de l'ex-ministre sur son budget.

Philippe Martin a rappelé que l'écologie est "une exigence absolue" lors de la passation de pouvoir avec Delphine Batho le 3 juillet
Philippe Martin a rappelé que l'écologie est "une exigence absolue" lors de la passation de pouvoir avec Delphine Batho le 3 juillet Crédit : THOMAS SAMSON / AFP
L'invite´ de RTL - Alba Ventura
Alba Ventura et La rédaction numérique de RTL

"Une ambition écologique, ça ne se résume pas à un budget", affirme Philippe Martin. Quelques minutes seulement après la passation de pouvoirs, le nouveau ministre de l’Écologie a marqué sa différence avec Delphine Batho, évincée du gouvernement pour avoir critiqué sur RTL les restrictions budgétaires auxquelles elle devait faire face.

Pour le socialiste, l'écologie est une "affaire de convictions", assure-t-il. "Mon travail, ça sera de faire qu'elle soit à la place qui lui revient dans la politique du gouvernement, c'est à dire une place de choix", a-t-il précisé.

J'ai de l'estime, et plus que ça, de l'affection pour Delphine Batho.

Philippe Martin
Partager la citation

Le nouveau ministre a toutefois salué celle qui l'a précédé à ce poste. Delphine Batho est "quelqu'un qui a beaucoup travaillé, qui s'est beaucoup investie, avec laquelle j'ai d'ailleurs beaucoup combattu ces dernières années", a-t-il complimenté. "J'ai de l'estime, et plus que ça, de l'affection pour elle."

À l'Assemblée, Philippe Martin défendait la ministre

Le député du Gers ne cache pas sa proximité avec l'ancienne ministre. Dans les couloirs de l'Assemblée, on entendait de nombreux socialistes la défendre mardi après-midi, y compris Philippe Martin... Dans les discussions, l'élu trouvait qu'elle avait eu raison de s'emporter sur son budget, et que le gouvernement devait revoir sa copie. Un discours qu'il tenait un quart d'heure avant de savoir qu'il allait prendre sa place.

À lire aussi
Delphine Batho à l'Assemblée nationale le 28 mars 2018 écologie
Fichage de Monsanto : "Ce sont des méthodes de barbouze", lance Delphine Batho

Changement de discours ce mercredi matin : c'est là où l'on voit la différence entre un député et un ministre. Delphine Batho, elle, a assuré qu'elle dirait "tout" jeudi sur les circonstances de son "limogeage".

La rédaction vous recommande
Lire la suite
Delphine Batho Cabinet ministériels Info
Restez informé
Commentaires

Afin d'assurer la sécurité et la qualité de ce site, nous vous demandons de vous identifier pour laisser vos commentaires. Cette inscription sera valable sur le site RTL.fr.

Connectez-vous Inscrivez-vous

500 caractères restants

fermer
Signaler un abus
Signaler le commentaire suivant comme abusif
500 caractères restants