2 min de lecture Delphine Batho

Delphine Batho limogée : "Je n'ai commis ni une erreur ni une faute"

Delphine Batho a déclaré en conférence de presse ce jeudi 4 julillet avoir, "en des termes francs, mesurés et responsables, ouvert un débat politique nécessaire".

Delphine Batho défend les propos qui ont conduit à son limogeage mardi 2 juillet
Delphine Batho défend les propos qui ont conduit à son limogeage mardi 2 juillet Crédit : Capture d'écran/iTELE
studio-rtl
La rédaction numérique de RTL

Delphine Batho, limogée mardi 2 juillet de son poste de ministre de l’Écologie, avait indiqué mercredi qu'elle dirait "tout" jeudi sur les circonstances de son "limogeage". Ce jeudi, devant la foule de journalistes, elle se défend même : "Pendant toutes ces années [d'engagement politique], je n'ai jamais été en prise en défaut de loyauté envers mon camp."

La ministre débarquée retrace sa biographie politique : "J'ai commencé à militer à 13 ans, contre le racisme et l'extrême droite. J'ai été responsable syndicale, secrétaire nationale du PS, j'ai contribué à faire évoluer la doctrine de la gauche sur la sécurité."

Son éviction marque "la fin de la collégialité"

À lire aussi
Delphine Batho à l'Assemblée nationale le 28 mars 2018 écologie
Fichage de Monsanto : "Ce sont des méthodes de barbouze", lance Delphine Batho

Revenant sur ses déclarations sur RTL qui ont mené à son éviction du gouvernement, elle explique qu'elle n'a "jamais commis la moindre bourde. Mardi matin, je  n'ai commis ni une erreur ni une faute, je me suis conformé à la charte de déontologie que j'ai signée en arrivant au gouvernement".

Manifestement amère, Delphine Batho ajoute que son "éviction est aussi un message à [ses] ex-collègues, pour leur dire que c'est fini, la collégialité au sein du gouvernement".

Une lanceuse d'alerte pour la gauche et l'écologie

L'ex-ministre s'interroge aussi : "Est-il normal que le PDG de Vallourec [entreprise liée à l'industrie pétrolière] ait annoncé ma chute prochaine voilà des semaines aux États-Unis ? Est-il normal qu'il annonce cette mise à l'écart à l'avance ? De quelles informations disposait-il pour le savoir ? Comment se fait-il que des conseillers de Matignon disent du mal de moi dans la presse ?"

Delphine Batho se présente comme une "lanceuse d'alerte pour la gauche et l'écologie" : "Je n'accepte pas le renoncement de l'espoir du 6 mai", ajoute-t-elle.


Sur son avenir en politique, elle indique qu'elle reviendra à l'Assemblée : "Je continuerai le combat dans la majorité. J'apporterai mon expérience à la fondation de Nicolas Hulot. Je voudrais remercier mon suppléant, qui aurait mérité de poursuivre son travail, mais qui n'a plus de mandat, car il a appliqué le non cumul."

L'ancienne ministre dénonce également en creux, ceux au gouvernement qui lui ont tourné le dos : "Je veux remercier mes collègues ministres qui m'ont apporté leur soutien ou leur amitié, Arnaud Montebourg, Manuel Valls, Benoit Hamon, Aurélie Filippetti ou Marisol Tourraine."

La rédaction vous recommande
Lire la suite
Delphine Batho Gouvernement Info
Restez informé
Commentaires

Afin d'assurer la sécurité et la qualité de ce site, nous vous demandons de vous identifier pour laisser vos commentaires. Cette inscription sera valable sur le site RTL.fr.

Connectez-vous Inscrivez-vous

500 caractères restants

fermer
Signaler un abus
Signaler le commentaire suivant comme abusif
500 caractères restants
article
7762866969
Delphine Batho limogée : "Je n'ai commis ni une erreur ni une faute"
Delphine Batho limogée : "Je n'ai commis ni une erreur ni une faute"
Delphine Batho a déclaré en conférence de presse ce jeudi 4 julillet avoir, "en des termes francs, mesurés et responsables, ouvert un débat politique nécessaire".
https://www.rtl.fr/actu/debats-societe/delphine-batho-limogee-je-n-ai-commis-ni-une-erreur-ni-une-faute-7762866969
2013-07-04 15:32:00
https://cdn-media.rtl.fr/cache/DCWC_4iT1N3-f3UrbX9vyg/330v220-2/online/image/2013/0704/7762866625_delphine-batho-defend-les-propos-qui-ont-conduit-a-son-limogeage-mardi-2-juillet.PNG