1 min de lecture Delphine Batho

Delphine Batho : "La gauche est en difficulté"

INVITÉE RTL - L'ancienne ministre de l'Écologie, Delphine Batho, fait sa rentrée politique après avoir été limogée le 2 juillet 2013. Elle revient sur la situation économique et la fiscalité écologique.

Delphine Batho invitée de RTL.
Delphine Batho invitée de RTL. Crédit : RTL.fr
micro générique
La rédaction numérique de RTL

"J'ai fait une pause parce que c'est vrai que ce que j'ai vécu a quand même été assez violent et en même temps j'ai mûri ma réflexion politique pour la suite et pour l'avenir", reconnaît Delphine Batho sur RTL. L'ex-ministre confie avoir pris trois semaines de vacances, mais nie tout "contrecoup" à son éviction du gouvernement : "J'ai un moral de combattante. Je n'ai pas du tout ressenti ça comme ça."
 
"La gauche est en difficulté", lâche l'ancienne ministre de l'Ecologie qui s'inquiète qu'elle reste "l'arme au pied à attendre la croissance". "Ce n'est pas au lendemain des municipales qu'il faudra se réveiller. C'est maintenant", prévient-elle.

"Chercher un autre chemin"

Interrogée sur un possible ras-le-bol fiscal des Français, l'ancienne ministre explique : "En gros il y a trois solutions face à la situation économique. Il y a ce que faisait la droite, c’est-à-dire demander de l'argent aux pauvres pour le donner aux riches (…). Il y a ce qui est fait aujourd'hui, c’est-à-dire une forme d'équilibre où d'un côté on fait l'allocation de rentrée scolaire, il y a un certain nombre de mesures sociales, [et] de l'autre côté la lutte contre les déficits avec un effort qui est demandé aux Français."

"Moi je pense qu'il faut aujourd'hui chercher un autre chemin", poursuit-elle. "La relance par la transition énergétique. Je pense qu'on a besoin d'une action économique beaucoup plus forte en terme de relance."

Concernant une possible fiscalité écologique, Delphine Batho insiste : "Il faut être très clair : s'il s'agit d'introduire une fiscalité environnementale qui va servir à l'écologie, (…) je suis pour. S'il s'agit, sous prétexte d'écologie, d'augmenter la pression fiscale sur les Français pour payer autre chose, je ne suis radicalement pas d'accord."

La rédaction vous recommande
Lire la suite
Delphine Batho Économie Info
Restez informé
Commentaires

Afin d'assurer la sécurité et la qualité de ce site, nous vous demandons de vous identifier pour laisser vos commentaires. Cette inscription sera valable sur le site RTL.fr.

Connectez-vous Inscrivez-vous

500 caractères restants

fermer
Signaler un abus
Signaler le commentaire suivant comme abusif
500 caractères restants