Fil info
3 min de lecture

Déconfinement : quelles sont les recommandations du Conseil scientifique ?

ÉCLAIRAGE - Les scientifiques recommandent notamment le port du masque systématique dans les lieux publics et non dans les seuls transports et écoles.

L'équipe du "Conseil scientifique", à l'Élysée. Crédit : Twitter Geniève Chene
Nicolas Scheffer & AFP

Le Conseil scientifique est chargé d'éclairer le gouvernement pour mettre en place le déconfinement. Mais le Premier ministre Édouard Philippe doit annoncer ses arbitrages mardi 28 avril à l'Assemblée nationale pour convenir d'une stratégie. 

Les scientifiques recommandent le port du masque systématique dans les lieux publics et non dans les seuls transports et écoles. Il faudra donc que des masques alternatifs de production industrielle ou artisanale anti-projection" soient "disponibles pour l'ensemble de la population et distribués en priorité aux personnes en contact régulier avec le public". 

Le Conseil propose aussi que les lieux qui reçoivent du public permette aux clients et usagers des solutions hydro-alcooliques sous peine d'être fermés

Les déplacements entre régions pourraient être autorisés, selon les scientifiques, tant que les règles de distanciation sociale sont respectées. Les transports publics devraient reprendre sans être saturés, si les horaires de travail sont étalés et que le télétravail reste privilégié.

Des masques à l'école

En revanche, les transports à l'international sont fortement déconseillés pour "réduire le risque de réintroduction du virus sur le territoire national". Les mesures de quarantaine pour les voyageurs en provenance de l'étranger sont plébiscitées. 

L'institution qui conseille le gouvernement recommande le port du masque pour les collégiens et les lycéens tout en jugeant "impossible" que les enfants de maternelle parviennent à les conserver. En primaire, le port du masque est conseillé en fonction de l'âge.

Les élèves d'une classe pourraient ne pas croiser ceux d'une autre classe et il serait préférable que les enfants ne déjeunent pas à la cantine mais dans leur salle de classe. Les parents sont invités à surveiller la température de leur progéniture. 

Si une contamination est actée, le Conseil invite à dépister les autres élèves de l'établissement et de fermer la classe pendant 14 jours. Les enseignants qui présentent des facteurs de risque comme une maladie chronique pourraient demander une "évaluation individuelle du risque" par leur médecin avant le 11 mai. 

Un confinement "strict et volontaire" pour les personnes âgées

Le télétravail est recommandé lorsqu'il est possible. Les commerçants et artisans pourraient reprendre leur activité en respectant les règles de distanciation sociale. "L'objectif est de reprendre progressivement une activité présentielle ne concernant si possible que la moitié des travailleurs", recommande le Conseil.

Les personnes âgées ou celles présentant des pathologies chroniques sont invitées à respecter un confinement "strict et volontaire qui les protège des risques de contamination". Emmanuel Macron a fait savoir qu'il ne souhaitait "pas de discrimination" des personnes âgées ou fragiles, tout en appelant "à la responsabilité individuelle".

Il est "nécessaire de maintenir fermés ou interdits tous les lieux et événements" rassemblant "du public en nombre important, qu'il s'agisse de salles fermées ou de lieux en plein air". Emmanuel Macron a fait savoir qu'il ne pourrait pas se tenir de festival avant la mi-juillet au moins

La rédaction vous recommande
confinement coronavirus politique

L’actualité par la rédaction d’RTL dans votre boîte mail.

Grâce à votre compte RTL abonnez-vous à la newsletter RTL info pour suivre toute l'actualité au quotidien