2 min de lecture Économie

Croissance : et si le gouvernement avait sous-estimé le potentiel de la France ?

ÉDITO - L'Organisation de coopération et de développement économiques, qui regroupe les grandes économies, vient de réviser les perspectives de croissance de la France pour 2018. Et c'est dans le bon sens.

Christian Menanteau Eco Menanteau Christian Menanteau
>
Croissance : et si le gouvernement avait sous-estimé le potentiel de la France ? Crédit Image : ERIC PIERMONT / AFP | Crédit Média : RTLnet | Date :
La page de l'émission
Christian Menanteau
Christian Menanteau et Loïc Farge

Les perspectives sont très positives, bien supérieures à celles officiellement affichées par le gouvernement (+2,2% de croissance cette année). Cela peut paraître un peu ésotérique. Mais dans les faits, cela signifie que nous allons produire environ 10 milliards d'euros de richesse supplémentaires.

Un sacré coup de pouce. D'autant plus intéressant que la vitesse acquise en 2018 aura un effet bénéfique en 2019. C'est la théorie du "passage de relais" : plus vous arrivez lancé plus la performance est bonne.

Le gouvernement aurait-il sous-estimé notre potentiel de croissance ? C'est vrai que nos budgets sont construits sur la base d'une activité en hausse de 1,7%. C'est une stratégie à la fois habile et pédagogique.

À lire aussi
Des "gilets jaunes" près de Bordeaux, le 18 novembre 2018 économie
"Gilets jaunes" : les zones rurales sont plus mobilisées que les grandes villes

Habile, car tous les gouvernants n'ont désormais qu'une crainte : faire face à une fronde dite de la "cagnotte", sur le déplorable modèle de celle lancée avec succès par Jacques Chirac contre Jospin.

Pédagogique, car ces meilleures performances ne doivent pas masquer que la France reste le pays le plus déficitaire d'Europe (on emprunte un demi milliard d'euros par jour pour régler nos dépenses), et que nos dépenses publiques 56% de la richesse nationale sont 10% plus élevées que la moyenne de l'Union.

La France devrait employer plus de 25 millions de personnes fin décembre

Christian Menanteau
Partager la citation

Cela posé, une meilleure conjoncture signifie de meilleures recettes, et donc une marge de manœuvre plus étendue pour l'exécutif.

Quid pour les Français ? Plus de pouvoir d'achat et de travail, moins d'impôts ? Nous avons un retard de croissance très net à combler vis-à-vis de nos partenaires. L'OCDE considère, avec peut-être beaucoup d'enthousiasme, que nous pourrions le réduire en partie dès cette année. Ce serait le grand point de satisfaction pour les entreprises, pour l'emploi et pour le Budget.

Sur le volet essentiel de l'emploi, la forte augmentation des embauches 277.000 jobs dans le secteur privé en 2017 pourrait donc se poursuivre cette année. Fin décembre, si la Corée du Nord et Donald Trump ne font pas les fous, la France devrait employer plus de 25 millions de personnes. Une barrière symbolique que pourrait agrémenter le retour en forme des emplois industriels. Nos usines devraient enregistrer leur première hausse d'effectifs depuis 2001. 

Les plus

- Autre conséquence très positive du retour des créations d’emplois : les comptes de la Sécurité sociale s'améliorent. Le déficit à la fin de cette année pourrait avoir fondu de moitié (un gain attendu de 1 milliard d'euros).

- L'aéronautique française est décidément en pleine forme : Thalès va produire 60 minisatellites aux États-Unis.

La note du jour

05/20 à la chaîne de magasins de jouets la Grande Récré. Elle a six mois pour se trouver un avenir. Le groupe emploie 2.500 personnes dans 400 magasins à travers le monde.

La rédaction vous recommande
Lire la suite
Économie Croissance Gouvernement
Restez informé
Commentaires

Afin d'assurer la sécurité et la qualité de ce site, nous vous demandons de vous identifier pour laisser vos commentaires. Cette inscription sera valable sur le site RTL.fr.

Connectez-vous Inscrivez-vous

500 caractères restants

fermer
Signaler un abus
Signaler le commentaire suivant comme abusif
500 caractères restants
article
7792617337
Croissance : et si le gouvernement avait sous-estimé le potentiel de la France ?
Croissance : et si le gouvernement avait sous-estimé le potentiel de la France ?
ÉDITO - L'Organisation de coopération et de développement économiques, qui regroupe les grandes économies, vient de réviser les perspectives de croissance de la France pour 2018. Et c'est dans le bon sens.
https://www.rtl.fr/actu/debats-societe/croissance-et-si-le-gouvernement-avait-sous-estime-le-potentiel-de-la-france-7792617337
2018-03-14 07:31:00
https://cdn-media.rtl.fr/cache/Jz6ujyWNPK7N1TJ-QarEBQ/330v220-2/online/image/2018/0314/7792617478_le-ministere-de-l-economie-et-des-finances-communement-appele-bercy.jpg