1 min de lecture Société

Comment vivre avec l'organe d'un autre ?

Chaque année, près de 6 000 patients bénéficient d'une greffe en France... On raconte leurs destins et leur nouvelle vie dans On est fait pour s'entendre.

On est fait pour s'entendre - Flavie Flament On est fait pour s'entendre Flavie Flament iTunes RSS
>
Comment vivre avec l'organe d'un autre ? Crédit Média : RTL | Date :
La page de l'émission

Ils ont traversé la maladie ou les drames et s'en sont sortis grâce aux dons d'un autre. Ils sont des milliers à voir leur vie sauvée par la greffe. Mais alors, comment s'approprient-ils ce nouvel organe ? Quel souvenir conservent-ils de l'attente, parfois longue, d'un donneur ?
Nathalie Rheims, écrivain et elle-même greffée, nous parle de son histoire et de son ressenti en compagnie du Pr Marc-Olivier Timsit, qui l'a opérée. 

Vous souhaitez témoigner par écrit, intervenir dans l'émission ou proposer des sujets ? 
Envoyez-nous un mail à l'adresse suivante : onestfaitpoursentendre@rtl.fr (ici) ou contactez-nous en message privé sur nos réseaux sociaux : Facebook et Twitter !

"On est fait pour s'entendre", le magazine qui vous ressemble et vous rassemble, de 15h à 16h, en direct, sur RTL ! 

Invité.e.s

- Nathalie Rheims, auteure de Les reins et les cœurs (Editions Leo Scheer)

À lire aussi
Affrontements entre "gilets jaunes" et policiers à Montpellier ce samedi 7 septembre 2019 économie
"Gilets jaunes" : le mouvement a coûté 2,5 milliards d'euros à la France

- Pr Marc-Olivier Timsit, professeur d'urologie et chirurgien à l'Hôpital Pompidou et à l'Hôpital Necker 

Les reins et les cœurs (Editions Leo Scheer)
Les reins et les cœurs (Editions Leo Scheer)
Lire la suite
Société On est fait pour s'entendre Flavie Flament
Restez informé
Commentaires

Afin d'assurer la sécurité et la qualité de ce site, nous vous demandons de vous identifier pour laisser vos commentaires. Cette inscription sera valable sur le site RTL.fr.

Connectez-vous Inscrivez-vous

500 caractères restants

fermer
Signaler un abus
Signaler le commentaire suivant comme abusif
500 caractères restants