2 min de lecture Couple

Couple : certains hommes sont-ils trop maternés ?

Dorloter son conjoint, quitte à prendre la place de la mère, est-ce normal ? "On est fait pour s'entendre" se pose la question.

Flavie Flament On est fait pour s'entendre Flavie Flament iTunes RSS
>
Certains hommes sont-ils trop maternés ? Crédit Image : alashi / GETTY | Crédit Média : RTL | Durée : | Date :
La page de l'émission
Thibaud Chaboche

Lorsque l'on demande à des mères combien d'enfants ont-elles, certaines n’hésitent pas à  inclure au compteur leur compagnon ou mari, sous-entendant que ces derniers ont besoin d’autant d’attention que les enfants. La confusion vient-elle d’un homme qui demande à être assisté, ou d’une femme qui ne peut s’empêcher de vouloir materner ? "On est fait pour s’entendre" vous répond.

À l'époque où la division des rôles au sein d'un foyer était claire et distincte, de nombreux hommes cherchaient en leurs femmes, une mère. Et même si cette situation, aujourd'hui, tend largement, et heureusement, à se dissiper, "il y a des schémas sociaux comme celui du maternage, qui sont difficiles à changer, même si on met tout en œuvre" concède Shiva Shaffi, fondatrice de la Start up "Parent épuisé"

Pour certains hommes, se laisser materner dans le couple peut provenir d'un manque d'affection ressenti durant l'enfance. Pour les femmes, s'occuper à tout prix de son conjoint peut inconsciemment être lié à une reproduction du schéma parental, où la mère maternait, elle aussi, son mari. "Ça peut être bénéfique pour le couple, mais il faut que chacun y trouve son compte" explique Isabelle Pailleau, psychologue et thérapeute familiale.

Un responsabilité de materner, vraiment ?

Faire ses papiers, à manger pour lui, ou même l'aider à choisir quoi porter comme vêtements... Pour certaines femmes, materner l'homme avec lequel elles vivent n'est en réalité pas une contrainte. "Ça me permet de garder un contrôle sur tout ce qui se passe" témoigne une auditrice. Mais garder un contrôle constant, quitte à tout faire dans la maison, pendant que lui se prélasse, est-ce lui rendre service et rendre service à son propre couple ?

À lire aussi
Jacques Chirac
À Aulnay-Sous-Bois, la nouvelle rue "Jacques Chirac" fait polémique

À sa décharge, si l'homme se complaît parfois dans cette situation de se laisser faire, c'est aussi car la femme peut ressentir cette responsabilité de materner, notamment lors de l'arrivée d'un enfant, excluant inconsciemment l'homme de ce système. Si le mari ne l'aide pas, "la charge mentale peut être lourde à porter, et arrive un moment où la femme ne peut plus tenir. C'est là que tout peut déraper pour les deux" raconte Isabelle Pailleau. Et d'ajouter "il faut se rendre compte à partir de quel moment cette relation et cette situation n'est plus juste pour l'un et pour l'autre". 

Alors, pour éviter à l'un de vivre plusieurs journées en une pendant que l'autre se prélasse, le partage des tâches, la bonne volonté de chacun et un équilibre au sein du foyer sont des facteurs primordiaux. On fait des enfants à deux, et non pas tout seul. En ressort une communication grandissante, laissant également le temps au couple de se retrouver et de profiter de moments ensemble.

Venez témoigner

Vous souhaitez témoigner par écrit, intervenir dans l'émission ou proposer des sujets ? Envoyez-nous un mail à l'adresse suivante : onestfaitpoursentendre@rtl.fr (ici) ou contactez-nous en message privé sur nos réseaux sociaux : Facebook et Twitter !


"On est fait pour s'entendre", le magazine qui vous ressemble et vous rassemble, de 14h30 à 15h30, en direct sur RTL.

Invités

Shiva Shaffi, fondatrice de la Start up " Parent épuisé ".

Isabelle Pailleau, psychologue et thérapeute familiale.

L'équipe de l'émission vous recommande
Lire la suite
Couple Psychologie On est fait pour s'entendre
Commentaires

Afin d'assurer la sécurité et la qualité de ce site, nous vous demandons de vous identifier pour laisser vos commentaires. Cette inscription sera valable sur le site RTL.fr.

Connectez-vous Inscrivez-vous

500 caractères restants

fermer
Signaler un abus
Signaler le commentaire suivant comme abusif
500 caractères restants