2 min de lecture École

Cantines scolaires : pourquoi les menus sans porc sont contestés

En septembre 2015, le conseil municipal de la ville de Chalon-sur-Saône, en Saône-et-Loire avait voté en faveur de la suppression des menus alternatifs.

Certaines cantines scolaires proposent déjà 30% d'aliments bio (illustration).
Certaines cantines scolaires proposent déjà 30% d'aliments bio (illustration).
Amélie James
Amélie James

Supprimer les menus de substitution de porc dans les cantines scolaires au nom de la laïcité ? L'initiative est signée Gilles Platrer, maire de Chalon-sur-Saône. Résultat, lorsque du porc est au menu, les élèves de confession juive ou musulmane doivent se passer de viande ou déjeuner chez eux.

Éliminés depuis 2015, les menus alternatifs devraient pourtant faire leur grand retour dans les établissements dès la rentrée prochaine. En effet, ce lundi 28 août, le tribunal administratif de Dijon a annulé la décision communale estimant qu'elle méconnaissait "l'intérêt supérieur de l'enfant" et s'appuie "sur une interprétation erronée des principes de laïcité et d'égalité".

Si la Cour s'est prononcée après un examen du cas précis de la commune de Chalon-sur-Saône, elle n'a, en aucun cas, pris de position à caractère général. Elle s'est basée sur "l'intérêt de l'enfant" et a refusé de se prononcer sur la question d'"atteinte à la liberté de culte et de conscience". Un acte que dénonçait notamment la Ligue de défense judiciaire des musulmans.

À lire aussi
L'école Jean Zay, à Saint-Jean-de-Braye (Loiret) armes
Loiret : une cache d'armes découverte dans une école primaire

Fin d'une "pratique ancienne et durable"

En effet, la décision juridique se base sur le fait que la restauration scolaire de la commune proposait, depuis 1984, des repas de substitution. La suppression de ces derniers a ainsi mis fin à "une pratique ancienne et durable qui n’avait jusqu'alors jamais fait débat, alors que les familles ne sont pas nécessairement en mesure de recourir à un autre mode de restauration", note le délibéré. 

En septembre 2015, le conseil municipal de la ville de Chalon-sur-Saône, en Saône-et-Loire avait voté en faveur de la suppression du menu de substitution au porc. "La mention 'avec' ou 'sans porc' faisait entrer des considérations religieuses dans des lieux où elles n'avaient pas leur place", avait argumenté Gilles Platret. Bien que votée à une large majorité, cette réforme avait soulevé une vive polémique dans l'espace public. Des parents et des associations telles que la Ligue de défense judiciaire des musulmans avaient protesté contre l'adoption d'une telle mesure.

La République ne se sert pas à la carte, la République elle doit imposer ses valeurs.

Éric Ciotti, député des Alpes-Maritimes
Partager la citation

Dans la sphère politique, les avis divergent. Najat Vallaud-Belkacem, alors ministre de l'Éducation, avait estimé que cette décision prenait "en otage les enfants". "C'est une façon d'interdire l'accès à la cantine à beaucoup d'enfants", avait justifié la ministre. 

À l'inverse, certains élus avaient exprimé leur soutien à l'élu de Chalon-sur-Saône. En août 2015, Éric Ciotti, député des Alpes-Maritimes, avait préconisé aux enfants de religion juive ou musulmane "d'aller dans écoles confessionnelles". "C'est un sujet majeur. De quoi s'agit-il ? Tout simplement de dire qu'aucune loi religieuse ne doit être supérieure aux lois de la République. La République ne se sert pas à la carte, la République elle doit imposer ses valeurs", avait-t-il martelé au micro de RTL.

La rédaction vous recommande
Lire la suite
École Cantine Alimentation
Restez informé
Commentaires

Afin d'assurer la sécurité et la qualité de ce site, nous vous demandons de vous identifier pour laisser vos commentaires. Cette inscription sera valable sur le site RTL.fr.

Connectez-vous Inscrivez-vous

500 caractères restants

fermer
Signaler un abus
Signaler le commentaire suivant comme abusif
500 caractères restants
article
7789874957
Cantines scolaires : pourquoi les menus sans porc sont contestés
Cantines scolaires : pourquoi les menus sans porc sont contestés
En septembre 2015, le conseil municipal de la ville de Chalon-sur-Saône, en Saône-et-Loire avait voté en faveur de la suppression des menus alternatifs.
https://www.rtl.fr/actu/debats-societe/cantines-scolaires-retour-sur-la-polemique-des-menus-de-substitution-au-porc-7789874957
2017-08-29 13:18:00
https://cdn-media.rtl.fr/cache/pZXHYEDQ2ygdIgVkLsE2CQ/330v220-2/online/image/2016/0311/7782319702_certaines-cantines-scolaires-proposent-deja-30-d-aliments-bio-illustration.jpg