1. Accueil
  2. Actu
  3. Société
  4. Calendrier grève SNCF : découvrez les dates des perturbations à venir
1 min de lecture

Calendrier grève SNCF : découvrez les dates des perturbations à venir

Depuis le début du mois d'avril, les cheminots sont en grève deux jours sur cinq. Le mouvement est prévu pour durer jusqu'au 28 juin.

La gare SNCF de Marseille Saint-Charles (illustration)
La gare SNCF de Marseille Saint-Charles (illustration)
Crédit : BERTRAND LANGLOIS / AFP
Éric Vagnier & La rédaction numérique de RTL

La contestation ne faiblit pas. Le mouvement social a commencé le 3 avril et ne devrait pas s'arrêter avant le 28 juin, ont annoncé les syndicats. Depuis cette date, la grève "perlée" s'est installée, deux jours sur cinq, pour protester contre la réforme de la SNCF souhaitée par le gouvernement.

Ce mardi 22 mai, à mi-parcours du calendrier annoncé, il reste encore 16 jours de grève prévus jusqu'au 28 juin. Mais certains syndicats soufflent le chaud et le froid en déclarant que le mouvement pourrait s'installer plus durablement et se poursuivre au cours de l'été.

Alors que d'aucuns, dont le PDG de la SNCF Guillaume Pepy, parlaient d'un "essoufflement" de la mobilisation, la grève du 14 mai semble faire mentir ces assertions. Ce jour-là, alors que les cheminots sont sur le pont depuis un mois et demi, 27,58% d'entre eux étaient grévistes. Les syndicats ont lancé en parallèle une consultation auprès des employés de la société ferroviaire pour recueillir leur sentiment sur le projet du gouvernement.

Le calendrier des grèves SNCF
Le calendrier des grèves SNCF
Crédit : Oui.sncf

Ce rebond de la mobilisation est "un bon signal pour l'ouverture" de la "vot'action" (la consultation des salariés, ndlr), a estimé Sébastien Mariani, de la CFDT Cheminots. 

À lire aussi

"Déjà 10.000" agents "ont participé" à la consultation lancée par l'intersyndicale CGT, Unsa, SUD-Rail et CFDT, qui sera close le 22 mai, a précisé lundi soir Laurent Brun, secrétaire général de la CGT-Cheminots, en soulignant que "plus de 500 bureaux de vote" avaient été mis en place.  

Si, pour le patron de la SNCF Guillaume Pepy, cette consultation n'a "aucune légitimité", Mathias Vicherat a jugé de son côté "l'initiative respectable", même si "ça s'apparente plutôt à une pétition".

La rédaction vous recommande
À écouter aussi

L’actualité par la rédaction de RTL dans votre boîte mail.

Grâce à votre compte RTL abonnez-vous à la newsletter RTL info pour suivre toute l'actualité au quotidien

S’abonner à la Newsletter RTL Info

Commentaires

Afin d'assurer la sécurité et la qualité de ce site, nous vous demandons de vous identifier pour laisser vos commentaires.
Cette inscription sera valable sur le site RTL.fr.

Signaler un commentaire

En Direct
/

Bienvenue sur RTL

Ne manquez rien de l'actualité en activant les notifications sur votre navigateur

Cliquez sur “Autoriser” pour poursuivre votre navigation en recevant des notifications. Vous recevrez ponctuellement sous forme de notifciation des actualités RTL. Pour vous désabonner, modifier vos préférences, rendez-vous à tout moment dans le centre de notification de votre équipement.