1 min de lecture Université

Caen : l'université propose une formation pour lutter contre le bizutage

Gratuites et obligatoires, l'université Caen-Normandie met en place une formation pour les associations étudiantes afin de lutter contre certaines formes de bizutage.

Des étudiants en sciences à l'université de Caen.
Crédit Image : CHARLY TRIBALLEAU / AFP

Des blagues potaches, des humiliations à caractère sexuel, des actions allant même jusqu'à la réalisation d'un film pornographique. En octobre, une enquête a été ouverte après que deux syndicats ont signalé à la justice des faits de bizutage à la faculté de médecine de Caen.

Près de deux mois après, l'université Caen-Normandie a décidé de mettre en place une formation pour les présidents d'association étudiante de type Bureau des étudiants (BDE). Ils devront y assister obligatoirement pour avoir ensuite l'autorisation d'organiser des événements festifs.

"La sensibilisation à l’alcool n’est, pour l’instant, pas suffisante. Et nous avons constaté qu’il fallait clairement définir ce qu’était le bizutage, et notamment la notion de consentement", explique Marc Zabalia, vice-président du conseil d’administration de l’université, dont les propos sont rapportés par Le Monde.

La formation se tiendrait au printemps, avant les fêtes qui marqueront la fin de l'année universitaire. Elle devrait se dérouler sur deux jours, durant lesquels "questionnements et mises en pratiques". Tout cela sera organisé par les centres d’entraînement aux méthodes d’éducation actives (Ceméa) de Caen.


Pour Etienne Samson, chargé de mission auprès des Ceméa, toujours dans Le Monde, "les participants seront amenés à s’interroger sur les pratiques actuelles lors des soirées étudiantes. Ensuite, ils devront s’approprier le cadre juridique, autrement dit, déterminer ce qui relève ou non du bizutage et enfin définir ce qu’est une intégration bienveillante, afin d’éviter que certaines personnes ressortent abîmées de ce genre d’événements."

La rédaction vous recommande
Contenus sponsorisés