1. Accueil
  2. Actu
  3. Société
  4. Bure : évacuation musclée des opposants au projet d'enfouissement de déchets nucléaires
2 min de lecture

Bure : évacuation musclée des opposants au projet d'enfouissement de déchets nucléaires

Tôt le matin de ce jeudi 22 février, la gendarmerie était mobilisée pour évacuer par surprise les opposants au projet de Bure, dans la Meuse.

La gendarmerie était mobilisée pour évacuer par surprise les opposants au projet de Bure, dans la Meuse, ce jeudi 22 février.
La gendarmerie était mobilisée pour évacuer par surprise les opposants au projet de Bure, dans la Meuse, ce jeudi 22 février.
Crédit : JEAN-CHRISTOPHE VERHAEGEN / AFP
Bure : évacuation des opposants au projet d'enfouissement de déchets nucléaires
01:09
Marie Zafimehy & AFP & Samuel Goldschmidt

Une opération d'envergure de gendarmerie destinée à évacuer les opposants au projet d'enfouissement de déchets nucléaires à Bure dans la Meuse, a eu lieu tôt au matin de ce jeudi 22 février.

La gendarmerie nationale a débuté une opération "visant à mettre fin à l'occupation illégale" du Bois Lejuc, épicentre de la lutte contre le projet Cigéo d'enfouissement des déchets nucléaires, a annoncé le ministre de l'Intérieur Gérard Collomb.

"Sous l'autorité de la préfète de la Meuse, une opération menée par la gendarmerie a débuté ce matin à 6h15", a déclaré sur son compte Twitter le ministre. Ses services mettent ainsi à exécution une décision de justice prise en avril par le Tribunal de Grande Instance de Bar-le-Duc. Depuis l'aube, cinq cents gendarmes ont été mobilisés pour l'évacuation de ce site de 221 hectares à proximité de Bure. 

Au début de l'intervention, une quinzaine d'opposants étaient présents. Parallèlement, à Bure, où la mairie a été la cible de jets de pierres, une perquisition a eu lieu à la "Maison de résistance", où près d'une trentaine d'opposants au projet d'enfouissement de déchets nucléaires Cigéo se sont regroupés.

À lire aussi

Au total, trois personnes ont été placées en garde à vue, une pour tentative de jet d'engin incendiaire sur les forces de l'ordre au bois Lejuc, une pour outrages et une pour violences, selon une source proche du dossier. Deux bulldozers ont commencé à nettoyer les barricades et bivouacs des opposants à l'entrée du bois Lejuc.

C'est dans le Bois Lejuc que l'Agence nationale de Gestion des Déchets radioactifs (ANDRA) envisageait d'installer les puits de descente du futur centre de stockage. Sur le même modèle que Notre-Dame-des-Landes, la résistance anti-Bure était installée sur cette zone depuis juin 2016.

Dans le même temps, les opposants avaient lancé toute une guérilla juridique. La Cour d'appel avait alors demandé à l'ANDRA de replanter les arbres qu'elle avait défrichés pour commencer les travaux. 

La rédaction vous recommande

Commentaires

Afin d'assurer la sécurité et la qualité de ce site, nous vous demandons de vous identifier pour laisser vos commentaires.
Cette inscription sera valable sur le site RTL.fr.

Signaler un commentaire

En Direct
/