2 min de lecture Armée

Budget de l’armée : le doute plane toujours sur d'éventuelles coupes budgétaires

DÉCRYPTAGE – Manuel Valls assure que la loi de programmation militaire, votée fin 2013, ne sera pas remise en cause. Mais des reports d’investissement restent possibles.

Un convoi de l'armée française dans le nord du Mali, en novembre 2013 (archives).
Un convoi de l'armée française dans le nord du Mali, en novembre 2013 (archives).
Christophe Decroix
Christophe Decroix Journaliste RTL

Les militaires - tout comme le ministre de la Défense - craignent de voir leur budget une nouvelle fois amputé. "Le seuil de l'acceptabilité est atteint", estime Jean-Yves Le Drian. Manuel Valls tente donc de calmer l'inquiétude.

Le Premier ministre a promis que la loi de programmation militaire, qui court jusqu'en 2019, serait "totalement préservée".  Sauf que dans le même temps, l'Elysée a fait savoir que François Hollande rendrait ses arbitrages "dans les prochaines semaines". Le doute sur des coupes budgétaires plane toujours.

Un budget programmé

Si on la prend au pied de la lettre, il est impossible de rectifier le budget annuel de la loi de programmation.  Comme l'indique son nom, elle programme les achats de l'armée. 

Quand tel matériel arrive en bout de course à telle date, il faut commander plusieurs années à l'avance celui qui le remplacera. Sinon, les missions ne pourraient plus être assurées. De plus, certaines industries d'armement pourraient être contraintes à des licenciements, voire disparaître. 

Des perspectives incertaines

À lire aussi
Les membres de la Haute autorité indépendante pour les élections préparent le premier tour de la présidentielle tunisienne élection présidentielle
Les infos de 7h - Tunisie : le premier tour de la présidentielle sous haute surveillance

Mais dans la réalité, on a déjà vu des reports d'investissement. Il suffit d'entendre les soldats en Centrafrique pour savoir que certains de leurs véhicules blindés sont en bout de course. On fait donc tenir autant que possible.

Et puis, il y a un espoir jamais récompensé jusqu'à maintenant : vendre un jour des Rafales à l'étranger, ce qui permettrait à la France de diminuer, ou reporter, ses achats chez Dassault. 

C'est pour éviter de se baser sur ces perspectives incertaines que des députés demandent au Président de garantir, non seulement le volume du budget jusqu'en 2019, mais aussi son rythme annuel. Ils estiment que l'État ne doit pas remettre à demain ce qui doit être fait aujourd'hui.

La rédaction vous recommande
Lire la suite
Armée Société Manuel Valls
Restez informé
Commentaires

Afin d'assurer la sécurité et la qualité de ce site, nous vous demandons de vous identifier pour laisser vos commentaires. Cette inscription sera valable sur le site RTL.fr.

Connectez-vous Inscrivez-vous

500 caractères restants

fermer
Signaler un abus
Signaler le commentaire suivant comme abusif
500 caractères restants
article
7772235951
Budget de l’armée : le doute plane toujours sur d'éventuelles coupes budgétaires
Budget de l’armée : le doute plane toujours sur d'éventuelles coupes budgétaires
DÉCRYPTAGE – Manuel Valls assure que la loi de programmation militaire, votée fin 2013, ne sera pas remise en cause. Mais des reports d’investissement restent possibles.
https://www.rtl.fr/actu/debats-societe/budget-de-l-armee-le-doute-plane-toujours-sur-d-eventuelles-coupes-budgetaires-7772235951
2014-05-24 11:14:19
https://cdn-media.rtl.fr/cache/qu9IKkkgc7iptqnjow4xcQ/330v220-2/online/image/2014/0413/7771139423_un-convoi-de-l-armee-francaise-dans-le-nord-du-mali-en-novembre-2013-archives.jpg