2 min de lecture Barbara Pompili

Budget 2014 : les Verts voient rouge sur le diesel

RÉACTIONS - L'absence dans le projet de loi de finances 2014 de disposition pour réduire l'avantage fiscal du diesel sur l'essence a provoqué la colère des Verts, mercredi.

A partir du 1er janvier 2015, la TICPE augmentera de 2 centimes sur le diesel
A partir du 1er janvier 2015, la TICPE augmentera de 2 centimes sur le diesel Crédit : PHILIPPE HUGUEN / AFP
Yaël Goosz et Sylvain Chazot

"Le diesel tue 42.000 personnes par an", s'emporte Barbara Pompili. "Le budget 2014 tel qu’il a été présenté est illisible et pas votable en l’état", abonde François De Rugy. "Les réjouissances des écologistes sont en train de s'évanouir dans les vapeurs du diesel", commente Noël Mamère. Dans les couloirs de l'Assemblée nationale, les Verts fulminent.

Le budget 2014 n'est pas votable en l’état

François de Rugy, coprésident du groupe écologiste à l'Assemblée nationale
Partager la citation

La raison de leur courroux ? Le projet de loi de finances 2014 dans lequel le gouvernement ne prévoit "pas de disposition" pour réduire l’avantage fiscal du diesel sur l’essence, selon les affirmations de Philippe Martin mercredi matin.

La colère des écolos a largement débordé des couloirs de l'Assemblée. Le ministre délégué au Développement, Pascal Canfin (EELV) s’est ainsi dit "très surpris" de l’annonce sur le diesel. Il n'était d'ailleurs pas au courant, ayant appris la nouvelle, comme sa collègue du Logement, Cécile Duflot, "en lisant une dépêche de l’AFP". 

>
PS / EELV : Ça chauffe sur le diesel Crédit Image : rtl | Crédit Média : Yaël Goosz | Durée : | Date :

Philippe Martin accuse l'AFP

Régulièrement remise en cause, la question de la présence des Verts au sein du gouvernement est à nouveau posée. Car boycotter le budget, comme l'a envisagé François de Rugy, reviendrait pour les Verts à entrer dans l'opposition.

À lire aussi
Richard Ferrand, président du groupe En Marche à l'Assemblée. La République En Marche
"Richard Ferrand devra être très attentif aux droits des oppositions", juge Duhamel

A six mois des élections municipales, la majorité voudrait sans doute éviter une énième crise. Le ministre de l'Écologie a donc démenti ses propres mots, accusant l'AFP d'avoir mal retranscrit ses dires. "J'ai dit au contraire que, concernant la fiscalité diesel, je n'avais pas d'informations à donner à ce sujet...", a-t-il déclaré au Monde.

L'intervention de Pierre Moscovici

Invité de RTLChristian Eckert (PS) s'est dit "favorable à titre personnel à un alignement de la fiscalité du diesel sur celle des carburants traditionnels". "A condition que cela soit progressif et étalé dans le temps, au moins quatre ou cinq ans", a précisé le rapporteur de la commission des finances de l'Assemblée nationale, "car les conséquences économiques pour les ménages et les entreprises sont importantes". "Nos collègues des Verts, partenaires dans la majorité, doivent comprendre qu'une contribution climat-énergie est instaurée dès cette année dans le budget", a-t-il souligné.  

>
Christian Eckert : "Je suis favorable à un alignement de la fiscalité du diesel sur celle des autres carburants" Crédit Image : rtl | Crédit Média : RTL | Durée : | Date :

Même Pierre Moscovici est intervenu. Évoquant, comme Christian Eckert, la contribution climat-énergie, le ministre de l'Économie a estimé que le gouvernement faisait "beaucoup pour l'écologie". "Dans le budget est inscrit aussi 12 milliards d'euros pour les investissements d'avenir et 50% des investissements d'avenir sont consacrés à la transition écologique", a-t-il dit sur Canal+.

Avant la conférence environnementale du 20 septembre

Une tonalité différente de celle entendue au Palais Bourbon. "Je ne suis pas sûr que, dans une période qui est dure, dans une période de tensions internationales fortes sur le marché du pétrole, il soit bon d'ajouter pour les Français les plus modestes une hausse des tarifs du gazole", a prévenu Bruno Le Roux, chef de file des députés PS.

Cette cacophonie survient à moins de dix jours de la conférence environnementale du 20 septembre. "C'est à ce moment-là que sera connue la fiscalité écologique", a rappelé Pierre Moscovici mercredi. Les tensions pourraient donc s’apaiser lors de cette réunion à laquelle participeront 14 ministres et François Hollande.

>
Les Verts doivent-ils quitter le gouvernement ? Le débat dans @onrefaitlemonde Durée : | Date :
La rédaction vous recommande
Lire la suite
Barbara Pompili Budget EELV
Restez informé
Commentaires

Afin d'assurer la sécurité et la qualité de ce site, nous vous demandons de vous identifier pour laisser vos commentaires. Cette inscription sera valable sur le site RTL.fr.

Connectez-vous Inscrivez-vous

500 caractères restants

fermer
Signaler un abus
Signaler le commentaire suivant comme abusif
500 caractères restants