1. Accueil
  2. Actu
  3. Société
  4. Adoption : "Les refuges sont vraiment pleins", alerte la SPA
1 min de lecture

Adoption : "Les refuges sont vraiment pleins", alerte la SPA

INVITÉE RTL - La présidente de la SPA s'alarme de la baisse du nombre d'adoptions d'animaux dans les refuges de l'association, surtout à la perspective de l'été propice aux abandons.

Un chien et un chat (illustration)
Un chien et un chat (illustration)
Crédit : JANEK SKARZYNSKI / AFP
Adoption : "les refuges sont vraiment pleins", alerte Natacha Harry
06:48

Natacha Harry, présidente de la Société protectrice des animaux (SPA), est très inquiète car le nombre d'adoptions dans ses refuges est en chute libre. "Depuis le début de l'année nous avons remarqué une baisse forte des adoptions dans l'ensemble de nos refuges. Il y a 63 refuges SPA en France". Natacha Harry "n'a pas d’explication rationnelle" puisqu'elle estime que "ces cinq dernières années", "l'association était en croissance régulière". 

"Peut-être que le climat qui a été compliqué pendant l'hiver a certainement joué un petit peu", suppose la présidente de la SPA. Une désaffection pour les adoptions d'animaux de l'ordre de 15% sur un an. "Nos refuges arrivent parfois à saturation et ce qui nous inquiète beaucoup c'est la perspective de l'été qui arrive". Chaque année, les mois de juillet et août sont des mois où il y a beaucoup d'abandons. "Les refuges sont vraiment pleins", alerte Natacha Harry. "La saturation totale va arriver dès les abandons de l'été", prévient-elle. 

Le printemps plus clément pourrait inverser la tendance. "À certaines périodes de l'année, les gens ont d'autres préoccupations, d'autres soucis que de se rendre dans un refuge de la SPA", explique sa présidente. "J'en appelle vraiment aux Français pour leur dire que dans nos refuges il y a des animaux qui n'attendent que ça, qui n'attendent qu'une nouvelle famille". Natacha Harry rappelle que les équipes de la SPA vous accompagneront dans cette démarche d'adoption, "un acte responsable et un engagement sur le long terme".

La rédaction vous recommande
À lire aussi

Commentaires

Afin d'assurer la sécurité et la qualité de ce site, nous vous demandons de vous identifier pour laisser vos commentaires.
Cette inscription sera valable sur le site RTL.fr.

Signaler un commentaire

En Direct
/