1 min de lecture Tireur fou de Paris

Coups de feu devant la Société Générale à La Défense

Des coups de feu ont été tirés devant la Société Générale à La Défense, sans faire de blessés.

Le siège de la Société Générale à La Défense (archives)
Le siège de la Société Générale à La Défense (archives) Crédit : AFP / Pierre Verdy
micro générique
La rédaction numérique de RTL
et AFP

La Société Générale a annoncé que des tirs d'arme à feu avaient été entendus devant ses tours dans le quartier d'affaires de La Défense, à Paris.

Il n'y a pas eu de blessés, selon la banque. Une autre source proche de l'enquête a indiqué que l'homme avait "tiré trois coups de feu", visant "les vitres de la tour" vers 11H40. Il serait ensuite parti "dans la cité Pablo-Picasso de Nanterre". Sur place, au moins trois voitures de police étaient présentes vers 13H00 et l'accès à la Tour Granite, visée par les tirs, était bloqué.

Francisco Alvarez, qui se présente comme un consultant dans les télécommunications, prestataire pour la Société Générale, a expliqué avoir assisté à la scène vers 11H30. "J'étais en bas en train de fumer une cigarette quand tout à coup j'ai entendu un énorme pétard. J'ai vu ce type avec une casquette, son fusil à la main, un fusil à pompe", a-t-il dit, décrivant un homme d'une quarantaine d'années avec "un manteau vert kaki et une casquette de grand-père en tissu à carreaux".

"Il ne visait pas forcément quelqu'un. Il a tiré un nouveau coup en l'air et il a eu une vitre. Au premier coup de feu, les gens étaient abasourdis, au deuxième il y a eu un mouvement de panique. Ensuite, il est descendu dans des escaliers qui donnaient sur la rue", a-t-il ajouté.

La rédaction vous recommande
Lire la suite
Tireur fou de Paris Faits divers Info
Restez informé
Commentaires

Afin d'assurer la sécurité et la qualité de ce site, nous vous demandons de vous identifier pour laisser vos commentaires. Cette inscription sera valable sur le site RTL.fr.

Connectez-vous Inscrivez-vous

500 caractères restants

fermer
Signaler un abus
Signaler le commentaire suivant comme abusif
500 caractères restants