1 min de lecture Jean-François Copé

Copé : "Quand on vote Front National, on a la gauche et on a Taubira"

Alors que les élections législatives approchent à grands pas, Jean-François Copé met en garde les électeurs. Le secrétaire général de l'UMP a interpellé mardi ceux qui étaient tentés par le vote FN en affirmant que "quand on vote Front national, on a la gauche qui passe" et "on a Taubira". Lors des législatives, "la question est aussi de nous adresser à ceux de nos compatriotes qui ont voté Front national à la présidentielle et de leur dire attention, l'expression du ras-le-bol, de l'exaspération a pour conséquence de faire passer la gauche, parce qu'il y a une alliance objective entre Marine Le Pen et François Hollande", a-t-il dit lors d'une conférence de presse à l'Assemblée avec le président du Nouveau centre, Hervé Morin.

micro générique
La rédaction de RTL Journalistes RTL

Copé met en garde ceux qui veulent voter FN

"Je dis aux Français qui ont envie de voter Front national qu'en votant Front national, on a la gauche qui passe. Donc, quand on vote Front national, on a Taubira et l'annulation des tribunaux correctionnels pour mineurs qui ont commis des actes passibles de plus de trois ans de prison", a-t-il affirmé.

"Donc j'invite à ce qu'on fasse très, très, très attention car ce vote pour les législatives est un vote capital pour l'avenir de notre pays", a poursuivi M. Copé.

Christiane Taubira avait confirmé dimanche l'intention du gouvernement de supprimer les tribunaux correctionnels pour mineurs et de garantir la spécificité de la justice des mineurs, comme annoncé par François Hollande durant la campagne.

 Instaurés par la loi du 10 août 2011 et fonctionnant depuis janvier 2012, ces tribunaux, composés de trois juges professionnels, jugent les récidivistes de 16 à 18 ans encourant une peine égale ou supérieure à trois ans.

Christiane Taubira, principale cible de la droite


Moins d'une semaine après la nomination du premier gouvernement Ayrault, la garde des Sceaux Christiane Taubira est devenue la cible principale de l'UMP, entre railleries et attaques sur son "laxisme".

Le président du groupe UMP à l'Assemblée nationale, Christian Jacob, a dénoncé mardi "l'angélisme" de la nouvelle garde des Sceaux, qui a annoncé son intention de supprimer les tribunaux correctionnels pour mineurs.

Un député du courant Droite populaire au sein de l'UMP a quant à lui ironisé sur l'évasion d'un détenu à l'occasion d'une visite de la nouvelle ministre de la Justice.

Dans un communiqué, Philippe Meunier, élu du Rhône, écrit : "Première sortie de Mme Taubira : première évasion réussie".

Lire la suite
Jean-François Copé Politique UMP
Restez informé
Commentaires

Afin d'assurer la sécurité et la qualité de ce site, nous vous demandons de vous identifier pour laisser vos commentaires. Cette inscription sera valable sur le site RTL.fr.

Connectez-vous Inscrivez-vous

500 caractères restants

fermer
Signaler un abus
Signaler le commentaire suivant comme abusif
500 caractères restants