1 min de lecture Jean-Marc Ayrault

Contrôles d'identité : Jean-Marc Ayrault ne renonce pas aux récépissés

Le Premier ministre, Jean-Marc Ayrault, a démenti mercredi l'abandon de l'idée d'introduire des récépissés pour éviter les contrôles d'identité à répétition et ainsi lutter contre le "délit de faciès", une promesse de campagne de François Hollande. Le ministre de l'Intérieur, Manuel Valls, est réticent à mettre en œuvre cette réforme décriée par les syndicats de police, mais réclamée par des associations et des responsables de gauche.

Des policiers effectuant des contrôles d'identité
Des policiers effectuant des contrôles d'identité Crédit : AFP / Boris Horvat
Micro RTL
La rédaction de RTL et La rédaction numérique de RTL

"Cet engagement sera tenu, comme tous les autres", a déclaré Jean-Marc Ayrault sur RTL, précisant ne pas vouloir mettre en cause le principe du contrôle d'identité mais faire en sorte qu'il soit pratiqué avec "mesure" pour éviter "les malentendus".

"Ce nécessaire contrôle d'identité il faut le pratiquer avec mesure", a dit le Premier ministre, qui a ajouté qu'il trancherait la question après avoir reçu un rapport de son ministre de l'Intérieur. "J'attends ses propositions et ensuite je prendrai mes décisions", a-t-il fait valoir.

Selon "Libération" (daté 19 septembre), Manuel Valls a renoncé à mettre en place un récépissé remis à chaque contrôle d'identité. "Ce n'est pas une nouvelle, j'ai toujours été sceptique sur le sujet", dit le ministre de l'Intérieur, cité par le quotidien.

Dès juin, il n'avait pas caché son manque d'enthousiasme pour ce dispositif, qui rencontrait une très vive opposition des syndicats de police : "Je ne veux pas imposer un dispositif qui, très vite, tournerait au ridicule et serait inopérant", "Je ne vois pas, à ce stade, comment ça marche", avait-il dit fin juin.

Trois semaines plus tôt, le Premier ministre Jean-Marc Ayrault avait semblé ouvrir la voie à ce dispositif du "reçu", expliquant qu'il s'agissait d'un "engagement" de campagne du président François Hollande.

Les jeunes des quartiers sensibles se plaignent régulièrement d'être soumis à un nombre de contrôles d'identité excessif, parfois ressenti comme un "délit de faciès".



Lire la suite
Jean-Marc Ayrault Faits divers Société
Restez informé
Commentaires

Afin d'assurer la sécurité et la qualité de ce site, nous vous demandons de vous identifier pour laisser vos commentaires. Cette inscription sera valable sur le site RTL.fr.

Connectez-vous Inscrivez-vous

500 caractères restants

fermer
Signaler un abus
Signaler le commentaire suivant comme abusif
500 caractères restants
article
7752573466
Contrôles d'identité : Jean-Marc Ayrault ne renonce pas aux récépissés
Contrôles d'identité : Jean-Marc Ayrault ne renonce pas aux récépissés
Le Premier ministre, Jean-Marc Ayrault, a démenti mercredi l'abandon de l'idée d'introduire des récépissés pour éviter les contrôles d'identité à répétition et ainsi lutter contre le "délit de faciès", une promesse de campagne de François Hollande. Le ministre de l'Intérieur, Manuel Valls, est réticent à mettre en œuvre cette réforme décriée par les syndicats de police, mais réclamée par des associations et des responsables de gauche.
https://www.rtl.fr/actu/controles-d-identite-jean-marc-ayrault-ne-renonce-pas-aux-recepisses-7752573466
2012-09-19 08:03:00
https://cdn-media.rtl.fr/cache/19vYXZvSz6bFXr86uSkFwA/330v220-2/online/image/2012/0711/7750619365_des-policiers-effectuant-des-controles-d-identite.jpg