1 min de lecture Info

Contraception : les ventes de pilules ont chuté en janvier

L'alerte lancée sur les risques liés aux pilules de 3ème et 4ème générations s'est traduite en janvier par une chute de 23% des ventes de ces contraceptifs. Plus généralement, c'est l'ensemble des pilules qui est touché, avec une baisse de 3,5% des ventes, selon des chiffres diffusés lundi par l'Agence du médicament (ANSM).

Des tablettes de pilules contraceptives
Des tablettes de pilules contraceptives Crédit : AFP / Archives, Philippe Huguen
micro générique
La rédaction numérique de RTL

12.000 femmes ont arrêté d'acheter la pilule en janvier
Le recul des ventes de pilules de 3ème et 4ème générations, observé sur la semaine du 18 au 25 janvier par rapport à la même période en 2012, a été en partie compensé par une hausse de 16 % des ventes de pilules de 1ère et 2ème générations.
  
Tous types de contraceptifs oraux combinés (COC) confondus (1ère, 2ème, 3ème et 4ème générations), les ventes ont décliné de 3,5 % sur cette même période, ce qui signifie qu'environ 12.000 femmes avaient cessé d'acheter des pilules en France pendant la 3ème semaine de janvier, a précisé l'ANSM.
  
En 2011, 4.274 000 femmes utilisaient des contraceptifs de type COC, rappelle l'Agence, dont les chiffres de ventes découlent de ceux fournis par un "panel" de 14.000 pharmacies françaises.

Pour lutter contre ce phénomène, l'ANSM recommande aux médecins de prescrire en "première intention" (à savoir en premier choix) les pilules de 2ème génération, voire de 1ère génération, en raison des risques accrus de thrombose (formation de caillots sanguins) que font courir les pilules de conception plus récentes, de 3ème et 4ème générations.
  
Chute des ventes des pilules de 3e et 4e génération
15 morts attribués aux pilules
Dans une mise à jour de ses chiffres, l'Agence note une hausse des cas notifiés d'accidents en relation avec la prise de pilule, avec 36 nouveaux cas en janvier, qui s'ajoutent aux 567 accidents veineux et 52 accidents artériels précédemment répertoriés entre 1985 et début janvier 2013.
  
L'agence fait en outre état de deux nouveaux décès, survenus l'un en 1999 (pour une femme de 45 ans sous pilule de 2ème génération) et l'autre en septembre 2012 (femme de 22 ans sous pilule de 3ème génération), ce qui porte à 15 le nombre total des décès attribués aux pilules contraceptives depuis 1985.
  
Sur les 36 nouveaux accidents notifiés en janvier, 31 étaient des thromboses veineuses et 5 des thromboses artérielles, selon ce bilan concernant des pilules COC combinant deux hormones (œstrogènes, progestatifs).
 
Restrictions en vue sur la pilule de 3e génération.

Lire la suite
Info Infographie Sexe
Restez informé
Commentaires

Afin d'assurer la sécurité et la qualité de ce site, nous vous demandons de vous identifier pour laisser vos commentaires. Cette inscription sera valable sur le site RTL.fr.

Connectez-vous Inscrivez-vous

500 caractères restants

fermer
Signaler un abus
Signaler le commentaire suivant comme abusif
500 caractères restants