1 min de lecture Zone euro

Zone euro : la BCE s'inquiète des faveurs accordées à Paris

Tandis que Paris bénéficie d'un délai supplémentaire pour redresser ses finances, la BCE s'inquiète du "détricotage" des règles budgétaires européennes.

Benoît Cœuré, membre du directoire de la BCE au Forum économique mondial de Davos, le 24 janvier 2015 (archives).
Benoît Cœuré, membre du directoire de la BCE au Forum économique mondial de Davos, le 24 janvier 2015 (archives). Crédit : FABRICE COFFRINI / AFP
micro générique
La rédaction numérique de RTL
et AFP

Benoît Cœuré, membre du directoire de la BCE, a mis en garde ce mardi 10 mars contre le "détricotage" des règles budgétaires européennes et un traitement de faveur des grands pays, alors que Paris bénéficie d'un délai supplémentaire pour redresser ses finances publiques.

"Nous ne pourrons pas générer la confiance en zone euro si nous donnons l'impression que ce qui a été décidé est en train d'être détricoté", a-t-il déclaré au Financial Times. En outre, "il est extrêmement important d'éviter une situation (ou de donner l'impression d'une situation) où les grands pays seraient traités de manière plus bienveillante, plus généreuse et plus flexible que les pays plus petits", a-t-il dit, sans mentionner de pays en particulier. 

Nous ne pourrons pas générer la confiance en zone euro si nous donnons l'impression que ce qui a été décidé est en train d'être détricoté

Benoît Cœuré
Partager la citation

Fin février, Paris avait obtenu de Bruxelles jusqu'à 2017 pour ramener son déficit public sous 3% du PIB, conformément aux règles européennes.

La rédaction vous recommande
Lire la suite
Zone euro Union européenne BCE
Restez informé
Commentaires

Afin d'assurer la sécurité et la qualité de ce site, nous vous demandons de vous identifier pour laisser vos commentaires. Cette inscription sera valable sur le site RTL.fr.

Connectez-vous Inscrivez-vous

500 caractères restants

fermer
Signaler un abus
Signaler le commentaire suivant comme abusif
500 caractères restants