3 min de lecture Vin

Viticulture : la baronne de Rothschild est morte

Philippine de Rothschild, une figure du vignoble bordelais, est morte à l'âge de 80 ans, provoquant l'émotion dans le secteur viticole.

La baronne de Rothschild à Bordeaux, le 19 juin 2011.
La baronne de Rothschild à Bordeaux, le 19 juin 2011. Crédit : PIERRE ANDRIEU / AFP
micro générique
La rédaction numérique de RTL
et AFP

Elle avait fait rayonner les grands noms du vignoble bordelais dans le monde entier. La baronne Philippine de Rothschild, propriétaire notamment de trois grands crus classés à Pauillac dont Château Mouton Rothschild, est décédée samedi 23 août à l'âge de 80 ans, a-t-on appris dans l'entourage du château, confirmant une information du site LePoint.fr.

La baronne de Rothschild était présidente du Conseil de surveillance et actionnaire majoritaire de la Société familiale Baron Philippe de Rothschild, qui produit et commercialise notamment Mouton Cadet, une des références mondiales du BordelaisElle était, avec ses trois enfants, également propriétaire du Château d'Armailhac et de Château Clerc Milon.

Une carrière de comédienne dès les années 50

Après une carrière de comédienne, de théâtre surtout, dans les années 50 à 80 sous le nom de scène de Philippine Pascal, Philippine de Rothschild, ancienne sociétaire de la Comédie Française puis aux côtés de Madeleine Renaud et Jean-Louis Barrault, elle avait abandonné les planches et pris au domaine la succession de son père, le baron Philippe de Rotschild à la mort de celui-ci en 1988.

A la tête de la société, la baronne de Rothschild avait contribué a moderniser l'outil et innover en matière commerciale et d'implantation, notamment en créant un second vin, et développant des vins à travers des partenariats en Californie (Opus One) ou au Chili (Almaviva), rappelle sa biographie sur le site de Mouton Rothschild. Elle représentait souvent ses vins en personne à travers le monde.

C'était une grande dame du vin, remarquable par son énergie, sa volonté, son charisme

Olivier Bernard, président de l'Union des Grands Crus de Bordeaux
Partager la citation

Elle était aussi, depuis les années 1980, responsable du choix des artistes choisis pour illustrer les étiquettes de château Mouton Rothschild, dans la lignée d'une tradition artistique remontant à 1945 (au fil des ans, Braque, Dali, Picasso, Chagall, Bacon ou Koos entre autres), et alimentant une exposition itinérante "Mouton Rothschild: l'art et l'étiquette".

"C'était une grande dame du vin, remarquable par son énergie, sa volonté, son charisme", a réagi pour l'AFP Olivier Bernard, président de l'Union des Grands Crus de Bordeaux, qui a notamment souligné "l'implication personnelle" de la baronne de Rothschild dans la gestion de ses vins, à l'heure d'assumer la succession "pas facile" de son père.

Un ambassadrice internationale des vins de Bordeaux

"Elle avait un côté humain qui marquait beaucoup, une éducation, des valeurs. Elle représentait ses vins en personne, cela ne fait aucun doute; elle était +La Femme de Mouton Rothschild+", a-t-il ajouté.

Plusieurs sources au sein de la profession saluaient samedi le surcroît de rayonnement que Philippine de Rothschild, de par son activité et sa personnalité, avait fait rejaillir sur les vins de Bordeaux, et l'appellation Pauillac en particulier.

À lire aussi
Des bouteilles de Beaujolais Nouveau 2015 à Tokyo  le 31 octobre vin
Beaujolais nouveau : comment le réchauffement climatique a bonifié le vin

Fille unique, Philippine de Rothschild avait perdu sa mère, Elisabeth Pelletier de Chambure, déportée au camp de Ravensbrück, et décédée en 1945. Son père avait rejoint le général de Gaulle en Angleterre. Elle avait épousé le comédien Jacques Sereys, dont elle a eu deux enfants, puis l'universitaire et écrivain Jean-Pierre de Beaumarchais, dont elle a eu un enfant. Philippine de Rothschild était officier de la Légion d'honneur et officier des Arts et des Lettres.

"Mort de Philippine de Rothschild. Grande tristesse. J'aimais cette femme à l'énergie admirable", a écrit le maire de Bordeaux et ancien Premier ministre Alain Juppé, dans un tweet posté en début d'après-midi.

Dans un communiqué, Alain Juppé a rendu hommage à une "grande femme (...) qui a beaucoup oeuvré pour le rayonnement culturel de notre pays". Il a notamment salué son "action remarquable dans le développement de la filière du vin de Bordeaux et son soutien à notre projet de Cité des Civilisations du vin", un grand complexe de 14.000 m2 consacré à la culture du vin, qui doit voir le jour à Bordeaux en 2016 .

La rédaction vous recommande
Lire la suite
Vin Viticulture Décès
Restez informé
Commentaires

Afin d'assurer la sécurité et la qualité de ce site, nous vous demandons de vous identifier pour laisser vos commentaires. Cette inscription sera valable sur le site RTL.fr.

Connectez-vous Inscrivez-vous

500 caractères restants

fermer
Signaler un abus
Signaler le commentaire suivant comme abusif
500 caractères restants