1 min de lecture Sécurité routière

Vitesse à 80 km/h : Édouard Philippe ne faiblit pas

Édouard Philippe a recadré Gérard Collomb et a expliqué qu'il était prêt à assumer l'impopularité de cette mesure qui entrera bien en vigueur le 1er juillet.

Christophe Bourroux Auto-Radio Christophe Bourroux iTunes RSS
>
Vitesse à 80 km/h : Édouard Philippe ne faiblit pas Crédit Image : SEBASTIEN BOZON / AFP | Crédit Média : Christophe Bourroux | Durée : | Date : La page de l'émission
Christophe Bourroux
Christophe Bourroux Journaliste RTL

Édouard Philippe assume malgré une opposition à la fois de l'opinion et des élus. Abaisser la vitesse à 80 km/h sur les routes secondaires, cela ne plait pas. Près de 8 français sur 10 sont contre cette mesure. Récemment les présidents de 28 départements, en majorité ruraux, ont demandé au gouvernement de renoncer à cette mesure, proposant plutôt du "cas par cas" notamment sur les axes accidentogènes. 

Pour la plupart des opposants il y a d'autres priorités que d'abaisser la vitesse. Et parmi celles ci, l'état des routes qui est de plus en plus déplorable. 50 % des surfaces des chaussées sont à renouveler et près d'un pont sur 10 est en mauvais état. Face à cette situation,  le gouvernement a annoncé une enveloppe supplémentaire de 25% l'an prochain, soit 1 milliard d'euros.

Pourtant par le passé les mesures impopulaires ont ensuite permis de faire baisser le nombre de victimes. En mai 1965, les conducteurs découvrent l'alcootest, et les premiers spots télé de la sécurité routière. Mais il faut attendre les années 70, pour les grandes mesures. En 1973, plus de 16.000 personnes meurent sur les routes. La ceinture devient donc obligatoire, tout comme le port du casque pour les 2 roues. L'année d'après le gouvernement abaisse les limitations de vitesse. Parmi les autres mesures qui vont faire grincer des dents, l'arrivée du permis à points en 1992, ou encore les premiers radars automatiques en 2003.

À lire aussi
Une voiture passe devant un radar (illustration) radars
Routes : ces pays qui transmettent les amendes à la France

L'obligation de la ceinture à l'avant adoptée en juillet 73 a été mal acceptée. Pourtant, 6 mois plus tard, le nombre de tués chute de 30 %. Chute également du nombre de victimes après la mise en place des limitations de vitesse. Qui d'ailleurs devaient être provisoires pour économiser le carburant face au choc pétrolier. Les radars, eux ont permis en 10 ans, de sauver 23.000 vies selon la Sécurité Routière. Avec une baisse de la vitesse moyenne qui est passée de 91 à 80 kilomètres heures. 

La rédaction vous recommande
Lire la suite
Sécurité routière Auto
Restez informé
Commentaires

Afin d'assurer la sécurité et la qualité de ce site, nous vous demandons de vous identifier pour laisser vos commentaires. Cette inscription sera valable sur le site RTL.fr.

Connectez-vous Inscrivez-vous

500 caractères restants

fermer
Signaler un abus
Signaler le commentaire suivant comme abusif
500 caractères restants
article
7793442244
Vitesse à 80 km/h : Édouard Philippe ne faiblit pas
Vitesse à 80 km/h : Édouard Philippe ne faiblit pas
Édouard Philippe a recadré Gérard Collomb et a expliqué qu'il était prêt à assumer l'impopularité de cette mesure qui entrera bien en vigueur le 1er juillet.
https://www.rtl.fr/actu/conso/vitesse-a-80-km-h-edouard-philippe-ne-faiblit-pas-7793442244
2018-05-19 00:00:00
https://cdn-media.rtl.fr/cache/3sWOV_09ElB-572fBGkesw/330v220-2/online/image/2017/1212/7791381725_000-par8216201.jpg