2 min de lecture Auto

VIDÉO - Cannabis au volant : la campagne choc de la Sécurité routière

Alors que les campagnes contre l'alcool et la vitesse au volant sont nombreuses, la Sécurité routière souhaite alerter les conducteurs sur les risques que représente la consommation de drogue, notamment de cannabis, sur la conduite.

auto radio Auto-Radio Christophe Bourroux iTunes RSS
>
Auto-Radio du 05 avril 2018 Crédit Image : Capture d'écran Sécurité routière | Crédit Média : Christophe Bourroux | Durée : | Date :
La page de l'émission
Christophe Bourroux
Christophe Bourroux Journaliste RTL
>
"Fumer du cannabis est illégal, sur la route ça peut être fatal"

À la veille des vacances de la zone A, la Sécurité routière a lancé une campagne contre les dangers des stupéfiants au volant. Un spot diffusé depuis quelques jours à la télévision et au cinéma. La Sécurité routière souhaite mobiliser, car s'il existe beaucoup de campagnes sur l'alcool et la vitesse, rares sont celles sur les drogues.

Pourtant les effets du cannabis restent sous-estimés. Chaque année, 752 personnes perdent la vie à cause de la drogue au volant et cela représente 22% des accidents mortels.

Car conduire sous l’effet du cannabis double le risque d’être responsable d’un accident mortel. En cause l'allongement du temps de réaction, des réflexes plus lents, ou encore une mauvaise évaluation des distances. Selon l'Office français des drogues, plus de 5 millions de personnes consomment du cannabis en France.

Pourtant, beaucoup pensent encore que fumer un joint, par exemple, reste moins dangereux que de boire de l'alcool. C'est faux : comme la boisson, cela altère les réflexes. Pire, souvent les conducteurs associent les deux. Un cocktail explosif puisque drogue et alcool multiplient les risques d'accident par 14.

Des contrôles simplifiés

À lire aussi
Une chaine de montage de voitures (illustration) auto
Ventes automobiles en France : quel bilan pour l'année 2019 ?

Malgré le danger, les contrôles sont peu fréquents, à peine 125.000 par an, contre 11 millions pour vérifier si vous n'avez pas bu un verre en trop. En cause, des tests beaucoup trop longs et contraignants pour les forces de l’ordre.

Mais, désormais, grâce à une procédure plus rapide, qui permet de se passer du prélèvement sanguin en le remplaçant par un deuxième test salivaire, policiers et gendarmes sont beaucoup plus vigilants.

Ainsi, on peut déceler des traces de drogue dans le sang, jusqu'à trois semaines après. Dans ce cas la sanction est sévère : 4.500 euros d'amende, 6 points en moins sur le permis, qui peut même être suspendu pendant trois ans. Cela peut même aller jusqu'à deux ans de prison.

La cerise sur le capot

La grève à la SNCF profite aux loueurs. Pour certains les demandes ont grimpé de 20% ; c'est le cas d'Ucar. Toutefois, les loueurs promettent que les tarifs ne grimperont pas.

La rédaction vous recommande
Lire la suite
Auto Drogue Cannabis
Restez informé
Commentaires

Afin d'assurer la sécurité et la qualité de ce site, nous vous demandons de vous identifier pour laisser vos commentaires. Cette inscription sera valable sur le site RTL.fr.

Connectez-vous Inscrivez-vous

500 caractères restants

fermer
Signaler un abus
Signaler le commentaire suivant comme abusif
500 caractères restants