2 min de lecture Déficit

Vers un laxisme budgétaire électoral en 2016 ?

REPLAY / ÉDITO - Des chiffres de déficit budgétaire français meilleurs que prévus : c'est tellement peu ordinaire qu'on se dit que cela cache une surprise.

LENGLET 245300 Lenglet-Co François Lenglet
>
Vers un laxisme budgétaire électoral en 2016 ? Crédit Image : AFP / FRED DUFOUR | Crédit Média : François Lenglet | Durée : | Date : La page de l'émission
LENGLET 245300
François Lenglet Journaliste RTL

Le déficit public de l'année 2015 est de 3,5% de PIB au lieu des 3,8 prévus. Cela nous rapproche de l'objectif de 2017. Trois dixièmes d'avance, ça fait 6 milliards d'euros de déficit en moins, sur les 77 milliards de déficit total en 2015. Cela s'explique à la fois par de bonnes surprises : des recettes fiscales un peu plus fortes que prévu, la baisse des taux d'intérêt, mais aussi par le fait que le gouvernement ait tenu les comptes en 2015. Reste à savoir si cela va durer.

Nous sommes un peu en avance sur la trajectoire que nous avons vendue à Bruxelles : 3,3% de déficit en 2016, et 3% en 2017. Les objectifs ont été dépassés en 2015. Ce qui laisse au gouvernement la possibilité soit de conserver son avance en 2016 pour sécuriser le retour à 3%, soit de faire un peu moins d'efforts cette année.

Moins d'efforts en 2016 ?

La tentation va être forte de faire un peu moins d'efforts cette année. D'abord parce qu'on attend une croissance économique un petit peu meilleure, qui pourrait ramener un peu plus d'argent en impôts. Ensuite parce qu'une partie de la majorité parlementaire socialiste va militer pour une forme de redistribution, alors qu'elle estime qu'on en fait beaucoup trop pour les entreprises avec le pacte de responsabilité. Ce serait une redistribution vers les ménages, et vers les collectivités locales, à qui on a quand même "serré le kiki" dans les derniers budgets. Enfin et surtout, parce qu'il va falloir financer les cadeaux de l'année électorale.

À lire aussi
Le ministère de l'Économie et des Finances, communément appelé "Bercy" polémique
Pourquoi le déficit public de la France est révisé à la hausse pour 2019

Le gouvernement en a déjà annoncé quelques-uns. Nous avons d'abord eu l'augmentation des fonctionnaires. Il y a aussi des aides pour les agriculteurs et la montée en charge du dispositif de formation des chômeurs. Sans oublier la mise en place de la garantie jeunes, obtenue par les syndicats étudiants tout récemment, et le programme de revalorisation des carrières dans la Fonction publique.

Paris dans l’œil de Bruxelles

Peut-on imaginer d'aller au-delà de cette liste ? C'est possible. D'abord parce qu'il y aura des imprévus. Bon nombre de ces dépenses sont faites pour répondre à des crises, par nature imprévisibles. Ensuite parce qu'il va être tentant de faire un nouveau geste fiscal à la veille de la présidentielle. François Hollande avait du reste annoncé en août dernier une baisse des impôts en 2016, en la conditionnant à l'amélioration de la croissance.

Jusqu'ici les relations avec la Commission sur ce chapitre sont mauvaises, car Paris avait été obligé de demander un nouveau délai de deux ans pour retrouver un déficit à 3% du PIB. Le 8 mars dernier, Bruxelles a même publié un communiqué signalant que la France était l'un des rares pays de l'Union à subir une surveillance budgétaire renforcée, pour cause de "déséquilibres excessif". Mais c'était avant la bonne nouvelle sur le déficit 2015, qui va calmer les foudres si les engagements français sont confirmés le mois prochain, lorsque Paris transmettra à Bruxelles son programme de stabilité. 

La rédaction vous recommande
Lire la suite
Déficit Budget Dette
Restez informé
Commentaires

Afin d'assurer la sécurité et la qualité de ce site, nous vous demandons de vous identifier pour laisser vos commentaires. Cette inscription sera valable sur le site RTL.fr.

Connectez-vous Inscrivez-vous

500 caractères restants

fermer
Signaler un abus
Signaler le commentaire suivant comme abusif
500 caractères restants
article
7782576094
Vers un laxisme budgétaire électoral en 2016 ?
Vers un laxisme budgétaire électoral en 2016 ?
REPLAY / ÉDITO - Des chiffres de déficit budgétaire français meilleurs que prévus : c'est tellement peu ordinaire qu'on se dit que cela cache une surprise.
https://www.rtl.fr/actu/conso/vers-un-laxisme-budgetaire-electoral-en-2016-7782576094
2016-03-28 08:06:15
https://cdn-media.rtl.fr/cache/8ja7-4hxj0PvhhZg7wWRYA/330v220-2/online/image/2015/0909/7779657982_le-ministere-de-l-economie-et-des-finances-communement-appele-bercy-le-15-mars-2013.jpg