4 min de lecture Vacances

Vacances hors saison : les locations font le plein en Corse et en Provence

En 2014, 39% des Français ont opté pour des vacances en basse saison selon une étude du gouvernement. Et sans surprise, ils ont plébiscité les zones les plus touristiques de France. La Corse, la côte d'Azur et le pays Basque restent en tête des réservations.

Un couple de retraités profitent des températures clémentes du mois de mars 2014 sur les plages de Nice.
Un couple de retraités profitent des températures clémentes du mois de mars 2014 sur les plages de Nice.
Marion Dubreuil
Marion Dubreuil
Journaliste RTL

Pour éviter le stress des réservations, la foule sur les plages et les rafales de flashes dans les musées vous êtes de plus en plus nombreux à opter pour le hors saison. En 2014, c'était d'ailleurs le choix de 39% des vacanciers, soit 10% de plus qu'en 2008 selon une étude du gouvernement. Pour Julia Dussaux, interne en médecine, c’est même devenu un credo: "Ça arrange tout le monde: moi sur le plan financier et mes chefs qui ont des enfants", s’amuse-t-elle! Comme elle, une majorité de jeunes travailleurs et de retraités partent en dehors des vacances scolaires pour la Corse, la Provence, Le Languedoc-Roussillon, le Pays Basque, et le bassin d'Arcachon.

Des locations deux fois moins chères hors saison

La hausse des départs en vacances basse saison profitent directement aux sites de locations. Abritel, l’un des leaders du secteur présent dans 180 pays qui propose 160.000 annonces en France, confirme cet engouement pour le hors saison. "Si on regarde les tendances, explique Xavier Rousselou directeur de la communication du groupe, on constate une hausse des demandes de réservations de 15% en mai et en juin en 2014 par rapport à 2013 sur la même période contre 10% d’augmentation seulement pour les mois de juillet août – soit les vacances scolaires -". 

On constate une hausse des demandes de réservations de 15% en mai et en juin en 2014 par rapport à 2013 sur la même période

Xavier Rousselou, directeur de la communication d'Abritel
Partager la citation

La formule du hors saison est de plus en plus plébiscitée. Et pour cause. Chez Abritel comme chez ses concurrents, les prix varient parfois du simple au double. Xavier Rousselou, directeur de la communication d'Abritel constate une baisse moyenne de 45% des prix hors saison et parfois même jusqu’à 60% "c’est le cas notamment pour cette maison contemporaine du bord de mer dans le Finistère, elle est louée 920 euros la semaine en août contre 390 euros seulement en juin". En Corse, le prix de la location d’une villa avec piscine et vue sur la mer varie du simple au double (3600 euros la semaine en août contre 1980 euros en juin). 

La Corse et la Provence : destinations les plus prisées

Sans surprise, les destinations les plus prisées par les vacanciers restent les mêmes qu’en haute saison selon le memento tourisme du gouvernement paru en 2014, avec la Provence et la Corse en tête. Ce sont également les régions les plus chères en hébergement touristique mais aussi, précise le directeur de la communication d'Abritel, "celles qui drainent le plus de réservations". Suivent ensuite le Languedoc-Roussillon, l’Aquitaine avec la Côte Basque, le Bassin d’Arcachon et enfin la Bretagne. Seule différence notable: la montagne, très recherchée l’été, n’attire pas le reste de l’année, à l’exception de la saison des sports d'hiver

La plage de Cassis en plein mois d'août
La plage de Cassis en plein mois d'août Crédit : Marion Dubreuil RTL
À lire aussi
Trains de la SNCF, gare de l'est, Paris grève SNCF
Les infos de 7h - SNCF : le trafic toujours perturbé ce dimanche

À l’étranger, Lisbonne (Portugal), Barcelone (Espagne) et la Grèce sont également des zones très demandées tout au long de l’année, et là aussi les prix se font attractifs hors saison, à l’exemple de cet appartement pour six personnes au cœur de Barcelone, loué 1.700 euros la semaine en août et seulement 890 euros en septembre. 

SERVICES

Cibler les retraités et les jeunes travailleurs

Afin d’arriver à de tels écarts de prix, les sites internet forment les propriétaires à "remplir le calendrier et pas seulement à bien vendre", nous explique le directeur de la communication de Abritel. Le but: cibler les familles avec enfants non scolarisés, les étudiants ou jeunes travailleurs et surtout les retraités. L’augmentation des départs hors saison s’explique par les prix mais également par la démographie. "Entre 2008 et 2013, le nombre de personnes âgées de 50 à 70 ans a progressé de 10 %. Ces personnes ayant moins souvent des enfants à charge peuvent partir plus fréquemment hors de la période des vacances scolaires", explique une étude du gouvernement publiée en décembre 2014.

Je profite de partir hors saison en famille avant que mon fils ne soit scolarisé

Beverley Homere
Partager la citation

Beverley Homère, actuellement mère au foyer, en "profite avant que son fils ne soit scolarisé" et prévoit 3 jours de vacances mi-mai à Biarritz en famille. Coût de la location: 267 euros pour trois personnes. L’autre avantage de ces vacances hors saison c’est la flexibilité. L’été, impossible de louer pour moins d’une semaine, et pour la Corse ou la Côte d’Azur, la demande est telle que les propriétaires n’acceptent parfois que des réservations de deux semaines minimum. En dehors des vacances scolaires, en revanche, afin de rentabiliser leurs hébergements, ils consentent à louer à partir de deux à trois nuitées. 

L'offre grandit aussi vite que la demande

Inscrit depuis 2012 sur Homelidays, Jacques Rochegude a vu l'offre exploser à Cassis "Il y avait 280 annonces sur Homelidays à Cassis, maintenant on en dénombre 546. L'offre est de plus en plus grande, il faut rester attractif". Mais le gestionnaire de 16 logements locatifs sur Cassis - et propriétaire de quelques-uns - refuse de négocier. "J'estime être au bon prix", explique-t-il. Entre 700 et 1200 euros la semaine pour un appartement de 60m² en centre-ville, il affiche complet - à quelques jours près - d'avril à septembre. Les réservations sont closes plus de 10 mois à l'avance pour l'été, le reste de l'année "c'est plutôt deux mois, et parfois de la dernière minute", explique-t-il.

Il y avait 280 annonces sur Homelidays à Cassis en 2012, maintenant on en dénombre 546

Jacques Rochegude, propriétaire
Partager la citation

En dehors des vacances scolaires il accueille des vacanciers avides de nature: "Du marcheur qui veut arpenter les Calanques au monsieur qui veut faire de l'escalade, décrit-il. Ce sont des gens qui cherchent à éviter le monde pour en profiter vraiment". Pour être visible tout au long de l'année, le gestionnaire a son propre site internet et les 16 logements qu'il gère sont référencés sur trois sites concurrents : Le Bon Coin, Abritel, Homelidays. Tant pis s'il faut payer en triple les frais d'abonnement (qui varient selon les options entre 700 et 1300 euros/an). Si la France représente la majorité de sa clientèle, Jacques Rochegude tient à jour un calendrier des vacances scolaires de toute l'Europe pour "dégainer au moment opportun des offres alléchantes sur des sites allemands, anglais et italien" et ne pas connaître de saison creuse. 

La rédaction vous recommande
Lire la suite
Vacances Été Côte d'Azur
Restez informé
Commentaires

Afin d'assurer la sécurité et la qualité de ce site, nous vous demandons de vous identifier pour laisser vos commentaires. Cette inscription sera valable sur le site RTL.fr.

Connectez-vous Inscrivez-vous

500 caractères restants

fermer
Signaler un abus
Signaler le commentaire suivant comme abusif
500 caractères restants